logo

Cette rubrique vous est présentée par Pro-Fil et la Fédération Protestante de France

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :
 - Image : Pierre Aïm - Montage : Valérie Deseine - Musique : Clément Ducol - Production : François Kraus et Denis Pineau-Valencienne - Distribution France : UGC Distribution

Avec :
Andréa Bescond (Odette Le Nadant), Cyrille Mairesse (Odette enfant), Karine Viard (Mado Le Nadant), Clovis Cornillac (Fabrice le Nadant), Gilbert Deladonchamps (Gilbert Miguié), Grégory Monteil (Lenny), Carole Franck (la psychologue), Ariane Ascaride (Madame Maloc).

Les chatouilles

France, 2018, 103min.
Prix d'Ornano-Valenti, Festival du cinéma américain de Deauville, 2018

Réalisation et scénario : Andréa Bescond, Eric Métayer

Biographie :

Andréa Bescond, danseuse et son compagnon, Eric Métayer, comédien et metteur en scène, ont réalisé ce film après avoir écrit et mis en scène au théâtre, en 2014, Les Chatouilles ou la danse de la colère, inspiré de la biographie d‘Andréa.

Résumé :

Une petite fille de huit ans, Odette, douée pour la danse, devient la proie d’un ami de la famille qui l’invite d’abord à des ‘chatouilles’. Ses parents ne voient rien.

Analyse :

Voici une histoire terrible, racontée avec intelligence et délicatesse par une équipe d’acteurs au ton juste, parmi lesquels Andréa Bescond dans son propre rôle et la petite blonde, Cyrille Mairesse, l’interprétant enfant. Le scénario, pudique et percutant, émeut d’autant plus le spectateur qu’il lui laisse voir le mécanisme de l’abus sexuel se développer inexorablement parce que les parents, en premier lieu la mère (Karine Viard, dure et complexe), sont totalement aveugles. Le prédateur bénéficie de son rôle tout puissant d’adulte aux yeux de l’enfant que le silence général des adultes conduit à se taire. Après le retentissement de la pièce de théâtre, le film témoigne des années d’enfance gâchée d’Andréa Bescond-Odette et de l’impossibilité d’un comportement ordinaire lors de l’entrée dans la vie adulte. Le volet de la reconstruction est le troisième volet de ce film qui, malgré son sujet, n’est pas accablant. Car, saluons son courage, la jeune femme a eu la force de se reconstruire avec l’aide de psychologues, de l’amour et de la danse. Le coupable avait été jugé aux Assises il y a une dizaine d’années et emprisonné.

Les Chatouilles est un moyen d’action exceptionnel pour lutter contre les abus sexuels frappant les enfants. Il a reçu eu le prix d’Ornano-Valenti (décerné par un jury de journalistes anglo-saxons à un long métrage français), en septembre 2018 au Festival du cinéma américain de Deauville. 

Françoise Wilkowski-Dehove

Autres articles sur ce film

  • Emission Champ Contrechamp du 27 novembre 2018 (J. Lods, F. Lods, J. Zucker et J. Champeaux)
  • Familles dans la tourmente... (N. Vercueil)
  • Un regard certain (W. Verlaguet)
  • Cannes 2018 (4) : « Trois visages », le chef d’oeuvre de Jafar Panahi (W. Verlaguet)
  • Les Chatouilles (C. Oubrayrie et A. Préville)

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact