logo

Cette rubrique vous est présentée par Pro-Fil et la Fédération Protestante de France

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Fiche technique :
 – Directeur de la photographie : Hugues Poulain – Son : Guillaume Le Braz – Montage : Stéphane Elmadjian – Production : JD Prod, No Money Productions, Arte – Distribution : Ad Vitam

Avec :
Jean Dujardin (Jacques) – Yolande Moreau (Monique) – Joseph Dahan (Manu, le menuisier) – Lou Castel (Grégory, le costaud) – Jean-Benoît Igeux (Vincent, le libraire) – Jean-François Landon (Jean-François, le cuisinier) – Jana Bittnerova (Béatrice, la starlette) – Elsa Foucaud (Corinne, la timide)

I feel good

France, 2018, 103min.

Réalisation et scénario : Gustave Kervern, Benoît Delépine

Biographie :

Journalistes et humoristes, Benoît Delépine et Gustave Kervern se sont connus à l’occasion de la série TV Groland. Ils ont commencé leur collaboration comme réalisateurs avec Aaltra en 2004 et Avida en 2006, où ils jouaient aussi. Suivent Louise-Michel (2008), Mammuth (2010), avec Gérard Depardieu et Yolande Moreau, sélectionné à Berlin et Le grand soir, avec Albert Dupontel et Benoît Poelvoorde, sélectionné à Cannes en 2012. Leurs comédies mélangent burlesque des situations et tendresse pour leurs personnages toujours un peu en marge de la société. 

Résumé :

Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débarquer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche. Plus que des retrouvailles familiales, c’est l’affrontement de deux visions du monde.

Analyse :

On pouvait craindre le pire de l’humour caustique et foutraque de Benoît Delépine et Gustave Kervern s’attaquant aux Compagnons d’Emmaüs. La généreuse institution n’allait-elle être pas être la victime d’un jeu de massacre mettant le spectateur mal à l’aise ? Or il n’en est rien, c’est tout le contraire qui se produit. Le personnage de Jacques, hâbleur toujours à la recherche de moyens plus ou moins honnêtes (plutôt moins que plus) de gagner beaucoup d’argent, provoque, par opposition, chez le spectateur un sentiment de sympathie pour ces éclopés de la vie qui retrouvent un bonheur simple dans leur communauté. Entre les deux, sa sœur Monique cherche à concilier maladroitement son amour pour la famille, qui se traduit par une coupable faiblesse envers son frère, ses devoirs envers la communauté et le rêve enfantin qu’un coup de baguette magique puisse la rendre belle comme une princesse. 

On rit du burlesque des situations ; les aphorismes pleuvent (« c’est pas Karl Marx qui va t’aider à avoir un jacuzzi et une pergola ») ; les gags, parfois un peu lourds ou répétitifs, font souvent mouche (ainsi le voyage « ultra low cost » dans les pays de l’Est est particulièrement divertissant) mais on est aussi ému par les personnages. Les acteurs secondaires, avec leurs gueules cabossées, ont une forte présence. Jean Dujardin, grossi et vouté, campe un looser mégalomane, pitoyable dans ses affabulations et ses rêves de fortune facile, qui connaîtra la grâce à la fin du film à travers une métamorphose cinématographique qu’il ne faut surtout pas dévoiler. Et Yolande Moreau, magistrale, campe une Monique au jeu à la fois poétique et cocasse, alternant bon sens terre à terre et enthousiasme un peu fou, sans doute le personnage le plus complexe du film. 

Cette comédie farfelue et dérangeante n’est ni un documentaire, ni une docu-fiction bien-pensante ; pourtant on en sort conquis par les communautés Emmaüs, ce qui n’est pas le moindre paradoxe de ce film. 

Jacques Champeaux

Autres articles sur ce film

  • Emission Ciné qua non du 17 octobre 2018 (M. Chailley, C. Bonnet et D. Nove-Josserand)
  • I feel good (W. Verlaguet)

    Mentions légales

    Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

    Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
    04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

    Contact