logo

Pro-Fil

PROtestants et FILmophiles

Cette rubrique vous est présentée par Pro-Fil et la Fédération Protestante de France



Accueil
Rechercher


Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier

Parmi les festivals
Liens
Contact




Fiche technique :
 – Scénario : Antony Cordier, Julie Peyr et Nathalie Najee – Photographie : Nicolas Gaurin – Montage : Crystel Dewynter – Musique : Thylacine – Distribution : Pyramide Distribution« 

Avec :
Félix Moati, Laetitia Dosch, Christa Theret, Johan Herdenbergh, Guillaune Gouix, Marina Foïs« 

Gaspard va au mariage

France, 2017, 105min.

Réalisation : Antony Cordier

Biographie :

Né en 1973 à Tours, Cordier est réalisateur, scénariste, directeur de la photographie. Après 2 courts métrages primés en 2000, il a réalisé 2 longs métrages : Douches froides (2005) qui a obtenu de nombreux prix dont le prix Louis Leduc pour le meilleur premier film et le César du meilleur premier film. Suivra Happy few en 2010. Gaspard va au mariage est son troisième long métrage.« 

Résumé :

Après s'être tenu prudemment à l'écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l'annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l'ont vu grandir. Mais entre un père trop cavaleur, un frère trop raisonnable et une sœur bien trop belle, il n'a pas conscience qu'il s'apprête à vivre les derniers jours de son enfance...

Analyse :

La fantaisie et l’humour dominent cette comédie familiale que ce soit à travers les situations, les personnages et les dialogues. Du côté de la fantaisie on sera sensible à la manière dont Gaspard rencontrera sa petite amie, à l’habillement permanent de sa sœur, à l’aisance des jeunes fauves dans la maison, et surtout le comportement du père de famille vis-à-vis de ses enfants lorsqu’il les réunit pour parler de l’avenir….. La petite amie de Gaspard ne manque pas non plus de nous faire sourire lorsqu’elle s’efforce de s’insérer dans ce mode de vie. Ses réactions aux animaux du zoo montrent que la familiarité de la famille avec tout ce bestiaire n’est pas si évidente que cela.

En dépit de cet aspect déjanté le film aborde bien la question de la famille avec ses risques de dislocation : comment maintenir sa cohésion en dépit des différences entre ses membres. Le problème de la transmission sous-tend le récit, par l’évocation de la mère disparue qui apparaît dans quelques scènes floutées et nous fait comprendre le genre d’éducation reçue par la fratrie. Le père qui veut transmettre à ses enfants le rêve de sa vie compte sur sa « fiancée » pour faire marcher l’affaire et se l’attacher par le mariage. Cette dernière n’a pas le même point de vue…. Comment devenir adulte dans une telle famille ? Les relations entre Gaspard et sa sœur sont probablement des obstacles pour eux sur le chemin de l’âge adulte.

Est-on dans un conte ? Sûrement pas, en tout cas, dans un récit naturaliste même si ce zoo en pleine nature nous apparaît comme très réel.

La légèreté domine ce film, servi par des acteurs très à l’aise dans leur rôle, mais ne fait pas disparaître l’importance du propos. Un bon moment très divertissant et sérieux à la fois.« 

Maguy Chailley

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr