logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS


facebook

Retour à la page des cours

Les contributions de la journée :

Le Christ s'est arrêté à Eboli de F. ROSI (1980)

(groupe 3 : Hélène Lassale ; Marie Christine Griffon ; Micheline Sammartano ; Thomas Günther)

Montpellier 20 mars 2015

La figure du Christ

Présentation

Ce film raconte une histoire vraie, vécue par Carlo Lévi en Italie du Sud sous Mussolini, racontée par lui dans un livre, qui a été traduit dans de multiples langues. C'est une véritable étude de la société italienne sous Mussolini, très différente du nord au sud. Carlo Lévi écrivain et peintre engagé de Turin, est assigné à résidence à Eboli, un petit village situé à la pointe de la botte italienne ; il y découvre une toute autre Italie, et finit par absorber la mentalité et la façon de vivre des paysans, jusqu'à comprendre comment ils deviennent des chemises noires, ou comment et pourquoi la jeunesse va à la guerre, pour la gloire de la patrie de Mussolini qui est pourtant si lointaine d'eux. Ce village aride, pauvre, inculte, remplit de paysans superstitieux, et de personnages mystico-délirants est perdu au bout du monde, ce qui fait dire à l'auteur que le Christ n'est pas venu jusqu'à Eboli.

La Figure Christique

Bien que l'auteur/acteur soit athée et amusé par le côté inculte des paysans, nous avons pu trouver en lui le Christ, et nous vous proposons de découvrir avec nous en image, comment nous avons fait à cette découverte. Mais avant nous commencerons par l'extrait expliquant plus amplement le titre du film.

Thomas a fait le power point

On passe ici à la deuxième partie du film : on pourrait rapprocher la première partie aux noces de Cana, car Carlo jusquà là n'intervient que parce qu'il y est sollicité, et dans une situation urgente … « son heure n'est pas encore venue ». Dans la seconde partie du film, nous allons voir qu' il se donne aux villageois et intervient avec amour, après l'arrivée de sa soeur.

La figure christique est à notre avis plus que suggérée, car l'acteur est humble devant les demandes de soins, il ne refuse pas le contact avec cette population si loin de ce qu'il est … artiste, cultivé, à l'écoute sans jugement, amusé par l'irrationnel, le mysticisme, la superstition des paysans incultes, qu'il aime vraiment, malgrè le fait qu'ils soient candidat à le surveiller pour Mussolini. L'histoire est parfois un peu longue, ou avec des longueurs, cependant, il est en accord avec le temps long que peut ressentir un assigné à résidence et, avec la vie calme d'un village du bout du monde.

D'autre part, ce style s'est imposé au réalisateur soucieux de rester conforme à l'histoire écrite par l'auteur.

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact