logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


Accueil
Rechercher
Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier
Parmi les festivals
Liens
Contact

Archive


Edito : mars 2013

Eleni, Eleni...

Nombreux sont les hommes occidentaux nourris d’hellénisme qui  se sentent profondément touchés par les souffrances et les humiliations qu’endure actuellement le peuple grec.  La sortie récente en France, 4 ans après sa présentation au festival de Berlin 2009, du 13ème long métrage de Théodoros (don de Dieu !) Angelopoulos (1935-2012), La poussière du temps, est l’occasion pour Pro-Fil de déplorer le destin  tragique d’un créateur fauché en plein vol, tel Icare, pour avoir, avec son dernier film inachevé L’autre mer, tenté un geste cinématographique fou  qui comme  toujours combinait le politique et le poétique. 

Le cinéaste  se  décrit volontiers  comme  « perturbé et bouleversé par les tourmentes de l’histoire », et habité par les mythes de la Grèce antique qu’il  allégorise  dans toutes les  Eleni de ses films. Depuis la reconstitution, tentative à l’époque de la dictature des colonels de recomposition de la vérité à partir de ses fragments,  Angelopoulos a tissé une œuvre qui revient obsessionnellement sur les thèmes du voyage, des frontières, de l’exil : éternel ballet  des séparations et des ruptures des destinées individuelles, sur l’arrière plan historique du triomphe puis de la faillite des totalitarismes européens de la 2ème partie du 20ème siècle.

 Contemplatif, méditatif, hanté par le déploiement du temps et ses incessantes  récurrences qui brassent les existences comme le flux et le reflux de la mer, ce cinéma exigeant peut  dans 

l’épopée familiale de La poussière du temps dérouter en raison d’une narration délibérément désarticulée et d’une structure éclatée mais l’important n’est pas là : il est  dans le discours elliptique comme principe esthétique et dans  le choix naturel des plans longs et des plans séquences qui a pour le réalisateur  une fonction musicale qu’accompagne de façon si poignante et si essentielle  la musique d’une autre Eleni, sa complice habituelle, Eleni Kareindrou.

Jean-Michel Zucker


Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr