logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS


Archive

Edito : septembre 2013

L'Eté sans ciné

Le cinéma ne déforme pas la vie, la vie forme le cinéma. Alors que Cannes est déjà loin et que seuls quelques films que j'ai déjà engloutis là-bas sortent parcimonieusement sur les écrans, comment continuer à fréquenter les salles obscures, à part pour le bonheur frais de la climatisation, alors que le grand air et le changement d'horizon nous excitent proportionnellement aux degrés climatiques?

Si ma fréquentation baisse, mon intérêt cinématographique est toujours présent à mes yeux, passant par d'autres regards : dans la contemplation de la Nature, dans l'humour de certains sketches en direct de l'humanité croisée sur les routes des vacances ou bien dans les lectures … Le livre que je lisais cet été, Alger sans Mozart raconte un réalisateur parisien qui plonge dans le passé de sa famille au filtre de sa malvie actuelle pour en trouver le sens.

« Incapable de m'ancrer dans le réel, j'invente des histoires, je crée des images, j'imagine... Dans Imagine il y a image et magie : l'exacte définition du cinéma! » dit le narrateur. Il doit pourtant remonter les fils de son propre exil pour créer son oeuvre la plus authentique.

Le dernier chapitre du roman décrit la mort apaisée de Louise, la tante du réalisateur de cinéma, qui en a fait l'héroïne de son film. A ce récit se superpose la dernière scène du film qui est projeté sur l'écran de la salle du Grand théâtre Lumière, en sélection officielle à Cannes... Le réalisateur aurait-il imaginé la mort de sa tante, son héroïne, sans l'avoir encore vécu ? A moins que les auteurs, utilisant ce procédé que permet la fiction, bousculent les repères temporels du récit pour mieux nous émouvoir.

La vie est une suite d'images, les mots sont magie et nous sommes là pour nous enrichir de toute la passion humaine.

Ref. Michel Canesi et Jamil Rahmani : Alger sans Mozart. Editions Naïve, 2012. (Je vous en recommande la lecture!)

Arielle Domon

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 secretariat@pro-fil-online.fr

Contact