logo   

Retour vers l'accueil

Tabu (Tabou) de Miguel Gomes


avec Teresa Madruga, Laura Soveral, Ana Moreira, Carloto Cotta
(Portugal/Allemagne/Brasil/France 2012, 119 min.)
Sélection officielle Berlinale 2012

Ce film en noir et blanc a gagné le prix spécial Alfred Bauer pour une fiction qui ouvre de nouvelles perspectives cinématographiques.

Tabu est le nom d'une montagne en Afrique. Le film est construit en trois partie. Dans la première on voit un personnage (au début du siècle ?) qui s'engage dans une expédition après la mort de sa femme. Il est complètement dépressif et finit par sauter dans une rivière pour se faire manger par un crocodile. La voix off qui domine cette partie, précise que depuis on a vu un crocodile dépressif roder dans les environs.

La deuxième partie quitte la voix off. Nous sommes à Lisbonne où une vieille coloniale excentrique, qui a l'air de perdre un peu la boule, vit avec sa bonne africaine. Elle est voisine de Pilar qui vit pour faire le bien autour d'elle. Sur son lit de mort, la vieille coloniale donne une adresse à Pilar lui demandant d'aller chercher l'homme qui y vit. Il s'agit d'un vieux monsieur qui fut l'amant de la dame en Afrique. Ils arrivent trop tard.

S'engage alors la troisième partie, à nouveau en voix off qui retrace l'histoire de cet amour tragique.

En Afrique comme au Portugal, il y a a priori beaucoup de soleil. Pourtant le film se déroule dans un noir et blanc assez sombre, rappelant les vieux films 8mm. Mise en scène et texte de la voix off sont truffés de petites touches comiques ce qui confère à l'ensemble une touche d'humour qui contraste avec l'histoire racontée. C'est peut-être ce décalage qui a plu au jury.

Waltraud Verlaguet

Tabu

Tabu de Miguel Gomes © Berlinale 2012