logo   

Retour vers l'accueil

Aujourd'hui d'Alain Gomis

avec Saül Williams, Aïssa Maïga, Djolof M'bengue
(France/Sénégal 2011, 86 min.)
Sélection officielle Berlinale 2012

Saül Williams, musicien connu de la scène Hip-Hop américaine, joue Satché, un africain qui rentre des USA chez lui, dans la banlieue de Dakar. Il doit mourir aujourd'hui, on ne sait pas pourquoi. Une phrase mise en exergue du film dit simplement qu'il y a des gens qui savent d'avance qu'ils vont mourir. Cependant, la suite du film laisse sous-entendre plus qu'une simple prémonition, plutôt un genre de savoir rituel ou religieux en lien avec son retour. Est-il coupable de revenir chez lui et d'accepter sans broncher un destin auquel il aurait pu échapper, voire s'opposer ?

Il se lève, angoissé. Il prend une conscience aiguë de tout ce qui l'entoure.

Quand il sort de sa chambre, toute la famille élargie l'attend. Chacun dit de lui ce qui peut résumer sa vie : un bon fils, un bon père, un bon ami, mais aussi : égoïste… Cela ressemble à un Jugement dernier version humaine, avec le père de famille dans le rôle du prêtre.

Ensuite il traverse son quartier dans un genre de procession. Les gens l'acclament, lui donnent des cadeaux. On pense inévitablement au roi-victime cher à René Girard*, bouc émissaire de la cohésion du groupe auquel on montre reconnaissance et dévotion avant sa mise à mort. D'autant que Satché porte, parmi les cadeaux, un genre de sceptre et que quelqu'un agite au-dessus de sa tête un ustensile pouvant représenter une couronne.

Beaucoup de très gros plans avec une profondeur de champ réduite, rendant flou tout ce qui l'entoure, augmente la sensation de solitude du personnage. Il quitte la banlieue, on le suit au centre-ville avec ses immeubles en construction et les marques d'une modernité bon marché. Visite chez une maîtresse cultivée, une fête organisée à la mairie en son honneur, rien ne semble retenir Satché de sa marche vers le destin. Il va voir son oncle et lui demande que ce soit lui qui procède le lendemain au lavage rituel de son corps. L'oncle lui montre comment il fera, genre d'initiation vers l'au-delà.

Le soir Satché retourne chez lui. Sa femme est furieuse contre lui. Il joue avec ses enfants, images d'une grande beauté tendre. Il se couche.

Le film nous laisse là. Rien n'est expliqué pour mieux laisser en suspens la question muette qui sous-tend tout le film : qu'est-ce qui est important dans la vie d'un homme ?

Waltraud Verlaguet

* Les choses cachées depuis la fondation du monde, et Le bouc émissaire...

Aujourd'hui

Aujourd'hui de Alain Gomis - Saül Williams © Berlinale 2012

Alain Gomis

Alain Gomis © Berlinale 2012