logo   

Retour vers l'accueil

Les adieux à la Reine de Benoït Jacquot


avec Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen, Xavier Beauvois, Noëmie Lvovsky
(France/Espagne 2011, 100 min.)
Sélection officielle Berlinale 2012

D'après le roman éponyme de Chantal Thomas.

A la cour de Versailles au début de la révolution. La caméra suit de très près les remous autour de la reine, vus à travers les yeux d'une servante, Sidonie. D'orpheline éprise de lecture, elle est devenue liseuse de la reine, position à la fois inespérée et enviée. Les plans de fuite de la cour l'affectent donc particulièrement.

Quand la reine lui propose d'enfiler les robes somptueuses de la duchesse de Polignac, qui dans le film est son amante, Sidonie croit à une faveur particulière, mais elle déchante vite : elle doit servir de chèvre pour couvrir la fuite de la favorite de la reine.

Un bon film en costumes, avec beaucoup de gros plans, une caméra amoureuse de la beauté de la simplicité plus que des atours royaux.

Léa Seydoux est peut-être un peu jeune pour incarner la liseuse - il fallait du temps pour arriver à une telle position - mais elle incarne avec grâce le monde des servantes.

Waltraud Verlaguet

- Xavier Beauvois, Diane Kruger

Xavier Beauvois, Diane Kruger © Carole Bethuel - Berlinale 2012 - Léa Seydoux

Léa Seydoux © Carole Bethuel - Berlinale 2012 - Virginie Ledoyen

Virginie Ledoyen © Carole Bethuel - Berlinale 2012

Benoït Jacquot

Benoït Jacquot © Berlinale 2012