logo   

Retour vers l'accueil

Rebelle de Kim Nguyen


avec Rachel Mwanza, Alain Bastien, Serge Kanyinda, Ralph Prosper, Mizinga Mwinga
(Canada 2012, 90 min.)
Sélection officielle Berlinale 2012

Komona, 12 ans, est contrainte par des rebelles à tuer ses parents, avant d'être enrôlée de force. Sous l'effet de sève hallucinogène, elle voit des fantômes qui se cachent dans la forêt. Le commandant, qui ne tarde pas à la mettre dans son lit pour « coucher-obligée », la déclare « sorcière de guerre », chargée de prédire les mouvements ennemis. Elle tombe amoureuse d'un garçon à peine plus âgé qu'elle et qui la demande en mariage. Ils fuient ensemble. Elle veut enterrer ses parents.

Voici un nouveau film sur des enfants-soldats. Par rapport à Johnny Mad Dog (de Jean-Stéphane Sauvaire, 2008), l'accents est mis ici moins sur la puissance agressive et plus sur l'immense tristesse de ces vies gâchées. Malgré l'horreur de la situation, l'espoir reste sous-jacent : Komona, malgré tout ce qu'elle a vécu, reste capable de tendresse, et malgré son jeune âge, elle est d'une incroyable sagesse : elle sait qu'il faut faire la paix avec le passé pour aborder l'avenir. Elle porte un enfant non désiré, en fuyant le camp elle lutte pour être capable d'aimer cette nouvelle vie qui n'est pour rien dans les circonstances qui le font advenir.

On dit souvent que l'avenir de l'Afrique repose sur les femmes. En voyant ce film on a envie d'ajouter : il repose sur des jeunes filles. L'actrice qui incarne Komona raconte son histoire personnelle difficile. Grâce à ce film, elle a pu apprendre à lire. Elle est pleine de courage. Et si le cinéma servait aussi à cela : à nourrir un espoir !

Waltraud Verlaguet

Rachel Mwanza

Rachel Mwanza © Rebelle - le film, Berlinale 2012 Rachel Mwanza

Kim Nguyen

Kim Nguyen © Berlinale 2012