logo

Pro-Fil

Berlinale 2014


Berlinale 2014

© Berlinale

Retour à l'accueil

'71 de Yann Demange

Quand tout se brouille

Jack O'Connell dans '71 © Berlinale 2014

Avec Jack O’Connell (Gary Hook), Paul Anderson (Leslie Lewis), Richard Dormer (Eamon), Sean Harris (officer Sandy Browning), Barry Keoghan (Sean Bannon)

Le jeune recru Gary Hook est envoyé avec sa compagnie en Irlande pour une mission. Son commandant semble bien inexpérimenté mais, sans doute, même un homme de grande expérience ne saurait pas s'en sortir d'un tel imbroglio. Il n'y a pas seulement les protestants ('amis') et le catholiques ('ennemis') qui s'affrontent , il y a aussi les factions paramilitaires des deux côtés et une scission à l'intérieur de l'IRA entre vieille garde et jeunes loups. La compagnie est prise dans un affrontement, un soldat est tué, la compagnie se replie et Gary reste seul sur place. Comment retrouver sa caserne ?

Une caméra au point - dans tous les sens du terme - suit au plus près le jeune soldat. Filmée de cette manière, cette errance intrépide à travers les rues, ruelles, maisons, couloirs... donne un vertige qui fait ressentir au spectateur celui du héros, complètement perdu, ne sachant pas où aller ni à qui se fier. Il fait nuit et le danger est partout. On n'arrive pas à avoir une vision d'ensemble, on ne sait plus où l'on est ni qui est qui. Mêmes les gosses sont déjà embrigadés. Les femmes servent de sentinelles et battent le pavé avec des couvercles pour signaler l'arrivée de l'armée.

Jack O'Connell dans '71 © Berlinale 2014

Gary surprend une livraison de bombe - prise à l'IRA, destinée à un attentat côté catholique, mais qui explose accidentellement dans un pub loyalist, forfait pour lequel chacun soupçonne chacun - est blessé par l'explosion, soignée par un médecin catholique, repris par des factions catholiques, quand son unité survient et tire, pas forcément sur ceux qu'il faudrait...

L'intrigue, comme la manière de la filmer, fait bien ressortir l'absurde de cette guerre, comme de toutes les guerres d'ailleurs. Est-il possible que cela se passe si près de chez nous ? A faire froid dans le dos.

Waltraud Verlaguet

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bt. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr