logo

Pro-Fil

Berlinale 2014


Berlinale 2014

© Berlinale

Retour à l'accueil

Aloft de Claudia Llosa

Mère et fils

Cilian Murphy dans Aloft © Allen Fraser / Cry Fly Manitoba Inc.

Avec Jennifer Connelly, Cillian Murphy, Mélanie Laurent, Oona Chaplin, William Shimell, Zen McGrath

Une mère dont le plus jeune fils est atteint d'une tumeur incurable est prête à tout pour le sauver. Elle va donc vers un guérisseur, qui met ses patients en contact avec des oeuvres d'art construites dans la nature pour l'occasion. Elle ne croit pas en ce genre de guérison, mais lors de la rencontre, elle se révèle disposer elle-même du don de guérir. Elle commence à participer à des séances de guérison, laissant ses deux fils dans la voiture. Le plus grand, environ 10 ans, prend le volant, dérape, arrive sur un lac gelé qui cède sous la glace et le petit frère se noie. Il en veut à sa mère de s'occuper des autres, alors qu'elle est incapable d'avoir guéri son petit frère; elle en veut à son fils d'être à l'origine de l'accident qui a coûté la vie à son plus jeune fils. Elle l'abandonnne chez son grand-père pour devenir une guérisseuse reconnue. Le fils, devenu adulte, fameux dresseur de faucons, est contacté par une journaliste qui veut faire un reportage sur sa mère. Il finit par accepter de l'accompagner.

La quête de guérison dans une situation désespérée est bouleversante, la relation mère-fils est intéressante, les images sont belles - mais j'avoue que je suis allergique à l'ésotérisme sous-jacent.

Claudia Llosa, © Allen Fraser / Cry Fly Manitoba Inc.

Que le contact avec l'art et la nature puisse dégager des énergies qui aident au bien-être et qui vont donc dans le sens d'une guérison, je le crois. Mais pas à un Lourdes façon New-age. Quant à la réflexion finale, que ce qu'on pense être le chemin vers la lumière puisse se révéler mortifère alors que le trou noir signifie le chemin vers la vie, c'est vraiment la spirito-philosophie de bas étage.

Qu'une mère doive abandonner son fils pour suivre une destinée plus haute est déjà assez problématique. Mais qu'en partant elle enferme ce dernier dans une culpabilisation sans issue revient à un assassinat psychologique. Aucune 'foi' ne saurait justifer cela.

Waltraud Verlaguet

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bt. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr