logo

Pro-Fil

Berlinale 2014


Berlinale 2014

© Berlinale

Retour à l'accueil

Papilio Buddha de Jayan Cherian

Sélection Panorama

Sujatha Kanjangadu, SP Sreekumar, Saritha Sunil, Divya , Sumesh dans Papilio Buddha © Berlinale 2014

Avec Kallen Pokkudan, Saritha Sunil, Sreekumar SP, David Briggs

Le jeune Shankaran est un dalit, un des intouchables de la région des Gahts de l'Ouest en Inde. Il a fait des études de biologie et aimerait émigrer, ne voyant pas d'avenir dans son pays. Son père est le leader, anciennement communiste, des dalits qui occupent des terres qui appartiennent à l'Etat et réclament de la terre et des droits civiques. Shankaran veut d'abord rester extérieur à ce conflit, mais il ne pourra y échapper.

Le film commence par un plan-séquence sur une nature majestueuse. Shankaran et un Américain en quête du Papilio Buddha, une espèce de papillons très rare - et interdite à la chasse - reviennent victorieux de leur chasse et retournent en bateau avec le père de Shankaran. Shankaran et l'Américain lient une amitié tendre et le premier espère que le second va l'amener aux Etats-Unis.

Jusque là on pense: "c'est un film indien, ça va être poétique, lent et long. On se trompe. Le rythme de montage reste lent - mais il le reste aussi pour la scène de torture qui suit un peu plus tard. Shankaran et l'Américain sont arrêtés, le dernier est renvoyé gentiment aux USA, le premier cruellement torturé - c'est insupportable.

SP Sreekumar, David Brigs, Kallen Pokudan dans Papilio Buddha © Berlinale 2014

Puis il rejoint les siens, il est consolé par Manju et rejoint le mouvement de révolte. Manju, très émancipée, veut s'établir comme conductrice de taxi. Les hommes de la classe supérieure la harcèlent, puis la piègent, la violent, brûlent sa voiture.

Une mission de néogandhistes est appelée à l'aide par la police, ils se proposent de jeûner pour ramener la paix, mais leur attitude, presque cyniquement contre-productive, n'est qu'une forme particulière de l'oppression dont souffrent les dalits qui, de ce fait, brûlent une poupée de Gandhi. Les dalits sont chassés et partent - une file interminable d'hommes, de femmes et d'enfants se profile à l'horizon.

C'est un film dur, qui tranche avec ce qu'on a l'habitude de voir en provenance de l'Inde. Quand on sait qu'il retrace des événements réellement survenus et dénonce une situation actuelle, cela interpelle cruellement. Un film à voir !

Waltraud Verlaguet

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bt. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr