logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"



Retour à la page du festival

Berlin 2015

Pod electricheskimi oblakami (*Sous des nuages électriques)

(Sélection Officielle)



© Berlinale 2015

Un film méditatif. Pas d’histoire, mais des bribes d’histoires vaguement reliées par un projet de construction futuriste, abandonné mais peut-être repris par l’héritière. Des personnages plus ou moins hagards, des fantômes et des elfes déambulent dans le brouillard, et comme eux, le spectateur est dans le brouillard sur ce qui se passe. Les dialogues sont tantôt réalistes, tantôt poétiques ou philosophiques, tantôt fantastiques, broyant la réalité en mille fragments reflétant autant le passé qu’un futur imaginé ou des rêves.

La voix off dit au début qu’il s’agit de raconter l’histoire des gens qui ne comptent pas, crucifiés entre le passé et l’avenir.

Dans le brouillard on distingue la silhouette d’une tour en échafaudage. Et souvent il est question de langues étrangères, soit différentes personnes parlent différentes langues identifiées, soit les sous-titres disent : « parlent en langue étrangère ». Du coup on peut penser à la tour de Babel, projet démesuré, abandonné parce que Dieu avait confondu les langages. Sauf qu’ici, il n’y a pas de Dieu. Mais les hommes se débrouillent très bien tout seuls pour détruire.

Quelques bribes des informations nationales diffusent la démission de Gorbatchev : un monde est en ruines, les gens aussi.

Waltraud Verlaguet

d’Alexey German Jr.

© Berlinale 2015

Russie/Ukraine/Pologne 130 minutes

Avec Louis Franck, Merab Ninidze, Viktoriya Korotkova, Chulpan Khamatova, Viktor Bugadov, Karim Pakachakov, Konstantin Zeliger, Anastasiya Melnikova, Piotr Gasowski

Synopsis :

Un rivage bizarre entre brouillard et neige. Des morceaux épars de métal et de béton. Le squelette d’un gratte-ciel. Des ponts d’autoroute non-terminés dans un paysage plat. Une statue de Lénine qui élève son bras vers on ne sait où. Un royaume intermédiaire entre un passé fini et un futur imaginé. Des personnages déambulent dans ce monde surréaliste. Les certitudes ont disparu, les idéaux balayés par le vent. Sasha revient de l’étranger, elle a hérité ce lieu de son père…

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr