logo

Pro-Fil

Festival Berlin 2016

www.berlinale.de



Retour à la page du festival

Django

d'Etienne Comar

Reda Kateb © Roger Arpajou

Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de la musique. Mais c’est un pouvoir avec un petit p, ce qu’il ne faut jamais oublier non plus. L’histoire de Django est passionnante, sa musique est entrainante – entrainant à quoi ? Quelles conséquences en tirer ?  Qu’il faut respecter les minorités, même quand elles ne correspondent pas à nos « normes » ? Qu’il faut protéger des génies, malgré eux ? Qu’il faut choisir son camp – le fait-on en connaissance de cause ?
Ce qui est frappant dans ce film c’est la mise en parallèle entre musique et religion : Django, invité par le curé à jouer de l’orgue dans un église, malgré son incroyance affichée ; Django dirigeant lors de la libération un concert qu’il a écrit en l’honneur des victimes tsiganes et où la caméra le peint en contreplongée immense devant l’orgue, mais aussi la musique comme transcendance qui demande une dévotion absolue.
Une transcendance qui garantit sa survie – toujours menacée, toujours limite. Non pas garantie à vrai dire, mais promesse, possibilité, chance. Eventuellement.
Django  a survécu, d’autres ont péri. Ecoutons sa musique pour rendre hommage à tous les autres.

Waltraud Verlaguet

Synopsis : France 1943, à l'époque de l'occupation allemande. Chaque soir, le guitariste et compositeur Django Reinhardt enflamme son public parisien avec son swing tsigane, une musique pleine de joie de vivre et d'esprit. Tandis qu'ailleurs en Europe, les Sinti sont pourchassés et tués dans des camps de concentration, Django se croit en sécurité à cause de sa popularité - jusqu'à ce que le service de propagande nazi lui ordonne de se rendre en Allemagne pour contrebalancer l'attrait de la musique "nègre" des USA. Django refuse. Une fan parisienne l'aide à se cacher avec sa femme enceinte et sa mère. Dans un village proche de la frontière suisse il trouve d'autres membres de sa grande famille, également en fuite. Les nazis sont tout proches...

Compétition officielle
France 2017

Etienne Comar © Thaddé Comar

Etienne Comar a fait des études à la Fémis avant de travailler chez Erato Films, puis Playtime et Vendôme Production. Dès 2009 il commence à co-écrire des scénarios, entre autre pour Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois Mon roi de Maïwenn. Django est son premier long métrage.

Avec : Reda Kateb (Django Reinhardt), Cécile de France (Louise), Beata Palya (Naguine), Bim Bam Merstein (Negros), Gabriel Mirété (La Plume), Vincent Frade (Tam Tam), Johnny Montreuil (Joseph Reinhardt), Raphaël Dever (Vola), Patrick Mille (Charlie Delaunay), Alex Brandemuhl (Hans Biber), Ulrich Brandhoff (Hammerstein)

Scénario : Etienne Comar, Alexis Salatko Caméra : Christophe Beaucarne

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr