logo

Pro-Fil

Festival Berlin 2016

www.berlinale.de



Retour à la page du festival

Have a Nice Day (Hao ji le)

de Liu Jian

© Berlinale

Une comédie noire sous forme de dessin animé sur l'impact du capitalisme dans la Chine d'aujourd'hui. Le dessin minimaliste et les paysages stylisés permettent de se concentrer sur ce qui se passe entre les personnages, archétypes de différentes classes sociales. Chacun a ses rêves et dans chacun, quand il tient en main le sac d'argent, les pires instincts se réveillent pour garder ce trésor.

L'argent comme catalyseur du côté sombre de l'humain, voilà une idée bien communiste, sauf que les billets de banque portent précisément le portrait de Mao Tse Tung.

Une des phrases clé, marquée de l'ironie caustique qui traverse tout le film, concerne le lien entre capitalisme et liberté (je cite de mémoire) : « la vraie liberté se divise en trois domaines : la liberté du marché paysan, où tu peux acheter tout ce que tu veux sans te soucier du prix; la liberté du supermarché où tu peux remplir ton caddie sans te soucier des offres spéciales, tu achètes juste ce qui te plaît ; et la liberté de l'internet, où tu peux acheter en ligne tout ce que tu veux, du monde entier. »

Alors quelle liberté pour demain, pour la Chine, pour nous, pour le monde ? Quelle liberté quand on peut acheter des votes et la bonne ou mauvaise réputation des candidats ? Quelle liberté quand l'effigie que portent les billets de banque contredit leur utilisation et que l'argent, sans couleur ni odeur, ne sert plus qu'à la destruction de l'humain ?

Waltraud Verlaguet

Synopsis : Une ville au Sud de la Chine, un sac avec un million de Yuan pour lequel des personnages de différents horizons sociaux et pour des motifs très divers se livrent une lutte sanglante. Des chefs de gang-philosophes, des tueurs à gage vieillissants, des hommes et des femmes fatigués de lutter pour survivre - n'importe qui met la main sur le sac cherche à le garder comme si c'était sa dernière chance.

Compétition officielle
Chine 2017

Liu Jian © Berlinale

Liu Jian a étudié la peinture de paysage à l'université Nanjing University jusqu'en 1993. Ses œuvres ont été montrées lors de grandes expositions tant en Chine qu'au niveau international. Depuis 1995 il travaille pour l'animation. En 2007 il fonde le studio d'animation Le-joy. Son premier long métrage d'animation, Piercing I, a gagné de nombreux prix en Asie et en Europe.

Avec : Yang Siming (Onkel Liu), Cao Kou (Yellow Eye), Ma Xiaofeng (Thin Skin), Zhu Changlong (Xiao Zhang), Cao Kai (Lao Zhao), Zheng Yi (la 2ème soeur)

Animation : Liu Jian
Production : Memento Films International

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr