logo

Pro-Fil

Festival Berlin 2016

www.berlinale.de



Retour à la page du festival

Logan

de James Mangold

Patrick Stewart, Hugh Jackman © 2017 Twentieth Century Fox; utilisation sur des réseaux sociaux interdite

Le rêve de superman est de retour. C’était Prométhée et Hercule, le roi Merlin et Gargantua, Zorro et Spiderman, puis les extraterrestres et les mutants. Ici ce sont des mutants, mais il y en a des plus humains que d’autres.

La première partie est épuisante de violence avec des êtres transpercés de griffes en acier ou de balles et qui pourtant continuent la lutte. La deuxième partie donne plus dans la réflexion, à l’américaine s’entend, avec des bons et des méchants.

L’ironie veut que ce sont les enfants, mutants élevés pour être les tueurs de demain, qui se sauvent à l’aide des « bons » mutants de la génération d’avant, comme si leur jeune âge équivalait automatiquement à une innocence contre laquelle on cherche à les immuniser précisément. Le père mutant qui se sacrifie pour sa fille lui dit en mourant (citation approximative) : « ne sois pas ce qu’on veut que tu sois », alors que la fille, ayant passé une nuit dans la maison de vrais humains où elle a eu l’occasion de voir un vieux western avec le vieux professeur, répète sur la tombe de son père en guise de prière très exactement les paroles entendues dans ce film, disant qu’on n’échappe pas à sa destinée et qu’un meurtre commis est comme une marque indélébile qu’on porte toute sa vie. Puis elle enlève la croix posée sur la tombe – qui leur a appris d'y poser une croix, ou encore sa signification ? – pour la poser de travers ; elle ressemble alors à un cric de voiture.

Mais les enfants sont saufs – que deviendront-ils ? – pour faire oublier que dans la vraie vie ce sont rarement les bons qui gagnent.

Waltraud Verlaguet

Synopsis : Dans un avenir proche, Logan protège le professeur X dans une cachette près de la frontière mexicaine. Mais la cachette est découverte quand arrive un jeune mutant, poursuivi par des forces obscures.

Compétition officielle
USA

James Mangold © 2017 Twentieth Century Fox; utilisation sur des réseaux sociaux interdite

L'Américain James Mangold, réalisateur d'une dixaine de longs métrages, est connu pour ses réalisations exigeantes dans des genres très divers. Walk the Line a reçu un Golden Globe dans la catégorie film musical ainsi que cinq nominations aux Oscars.

Avec : Hugh Jackman (Logan / Wolverine), Patrick Stewart (Professor X), Richard E. Grant (Dr. Zander Rice), Boyd Holbrook (Donald Pierce), Stephen Merchant (Caliban), Dafne Keen (Laura Kinney / X-23)

Scénraio : Michael Green, Scott Frank, James Mangold
Caméra : John Mathieson

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr