logo

Pro-Fil

Festival Berlin 2016

www.berlinale.de



Retour à la page du festival

The Dinner

d'Oren Moverman

Steve Coogan, Laura Linney © 2016 Tesuco Holdings Ltd

« Y a-t-il un pilote dans l’avion ? » pourrait-on se demander en voyant cette satire cinglante, en traduisant « pilote » par « quelqu’un de sensé » et « avion » par « notre société ». Sous le vernis huppé d’un dîner dans un top-restaurant aux mets délicieux et au service impeccable s’ouvrent des abîmes. Que les deux fils de bonne famille soient les auteurs d’un crime des plus sordides est déjà en soi une horreur. Mais celle-ci n’est véritablement portée à l’incandescence que par les réactions des adultes. Paul, professeur d’histoire, psychologiquement fragile souffrant toujours d’avoir été le mal-aimé de sa mère, elle-même malade mentale ; sa femme, Barbara, sortant d’un cancer, mère et épouse aimante ; Claire, la jeune seconde épouse de Stan, grande classe comme il se doit – tous trouvent des excuses aux jeunes : ce n’est que par « accident » qu’ils ont renversé des poubelles sur la pauvre SDF, qu’ils l’ont frappée et qu’ils ont craqué des allumettes qui l’ont brûlée vive – tous ne pensent qu’à préserver l’avenir des jeunes – et le leur. Le seul qui réagit en humain, c’est Stan, celui dont (a priori, je l’admets) on l’attendrait le moins (Richard Gere). N’est-il pas un brillant politicien en pleine campagne, aidé par sa jeune épouse et des assistantes aussi efficaces que dévouées ? Sous-entendu, un homme dans cette position, n’est-il pas forcément corrompu, mettant sa carrière devant le bien-être des humains ? Tout lui sourit, tous font des courbettes devant lui, et pourtant, il est le seul à dire de la pauvre femme qu’elle est (était) un être humain, le seul qui préconise d’aller voir la police pour endosser la culpabilité, le seul à décider de retirer sa candidature. Les autres arrivent à obtenir qu’il attende trois jours…

Waltraud Verlaguet

Synopsis : Paul n'a aucune envie d'aller à ce dîner avec son frère Stan, un politicien connu, et sa belle-sœur Barbara. Mais sa femme, Claire, insiste pour qu'il l'accompagne. Au restaurant, entre les plats succulents, de sombres secrets de famille viennent sur la table. Les fils respectifs des deux couples sont impliqués dans un crime odieux, mais jusqu'ici ils n'ont pas été découverts. Les parents doivent décider comment gérer la situation. La dispute éclate car la découverte changerait la vie de chacun d'eux.

Compétition officielle
Etats-Unis d'Amérique 2017

Oren Moverman © Berlinale 2017

Oren Moverman est né en 1969 à Tel Aviv. Après avoir écrit le scénario de Married Life d'Ira Sachs et I’m Not There de Todd Haynes, il réalise en 2009 The Messenger récompensé lors de la Berlinale avec l'Ours d'Argent du meilleur scénario et avec le Prix de la Paix. Il a participé au scénario de Junction 48 d'Udi Alonis qui a gagné en 2016 le Prix du public dans la sélection Panorama.

Avec : Richard Gere (Stan Lohman), Laura Linney (Claire Lohman), Steve Coogan (Paul Lohman), Rebecca Hall (Katelyn Lohman), Chloë Sevigny (Barbara Lohman)

Caméra : Bobby Bukowski

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr