logo

Pro-Fil

Festival de Berlin 2018




Accueil
Rechercher


Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier

Parmi les festivals
Liens
Contact


Rupert Everett © Wilhelm Moser

Retour vers la page du festival

Tous les articles pour Berlin 2018


Happy Prince

de Rupert Everett, Sélection Berlinale Spécial (Allemagne, Belgique, Italie 2017, 105min)

Rupert Everett © Wilhelm Moser

Oscar Wilde est mourant. La fin de la vie de l’auteur passe devant ses yeux sous forme de bribes, ses excès, ses amours, des bouts d’histoires (dont celle, très belle, du prince heureux) qu’il raconte ou qu’il déclame, la fidélité de quelques amis, un kaléidoscope de situations de la société demi-mondaine de la fin du XIXe siècle entre permissivité et arrangement avec la moralité officielle d’une époque où l’homosexualité était un crime. Le générique nous apprend qu’en 2017, grâce à la loi Alan Turing, Oscar Wilde a été grâcié à titre posthume parmi une centaine de milliers d’autres.Oscar Wilde est mourant. La fin de la vie de l’auteur passe devant ses yeux sous forme de bribes, ses excès, ses amours, des bouts d’histoires (dont celle, très belle, du prince heureux) qu’il raconte ou qu’il déclame, la fidélité de quelques amis, un kaléidoscope haut en couleur de la société demi-mondaine de la fin du XIXe siècle entre permissivité et arrangement avec la moralité officielle d’une époque où l’homosexualité était un crime. Le générique nous apprend qu’en 2017, grâce à la loi Alan Turing, Oscar Wilde a été grâcié à titre posthume parmi une centaine de milliers d’autres.

Rupert Everett a écrit le scénario, réalisé le film et joué le rôle d'Oscar Wilde.

Synopsis : A la fin du XIXe siècle, Oscar Wilde est le chéri de la société londonienne, plein d’humour – et de scandales. Mais son homosexualité finit par trop choquer et il est envoyé en prison. A sa sortie, malade et couvert de dettes, il part pour Paris. Après avoir essayé, sans trop d’y mettre du sien, de se réconcilier avec son épouse, sa relation avec le jeune Lord Douglas le plonge dans le désastre. Tout ce qui lui reste, ce sont ses histoires drôles qui lui assurent l’affection de deux garçons de la rue. Grâce au support de quelques amis fidèles qui essaient de le protéger de ses propres excès, il garde son humour jusqu’à la fin.

Waltraud Verlaguet