logo

Pro-Fil

Festival de Berlin 2018




Accueil
Rechercher


Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier

Parmi les festivals
Liens
Contact

Raúl Rico © Berlinale 2018

Eduardo Giralt Brun © Berlinale 2018


Réalisation et scénario : Raúl Rico, Eduardo Giralt Brun
Caméra : Diego Rodríguez

AVEC :
José Luis Lizárraga (Victor), Eduardo Martínez (López), Javier Díaz Dalannais (The Fisherman), Javier Chimaldi (Don Kike), Joshua Estrada (Selfie), Eduardo Rauda (Carles), Sean Hennessey (El Gringo), Ulises Bojorquez (joueur de Heavy Metal), Eduardo Carreón (El Don), Cruz Tirado (La Kim)

Raúl Rico
Né au Mexique en 1983, il a étudié l’économie. Los débiles est son premier long métrage.

Eduardo Giralt Brun
Né en Floride en 1987. Il a étudié Film et Vidéo à l’école du Musée des Beaux Arts à Boston. Los débiles est son premier long métrage.

Retour vers la page du festival

Tous les articles pour Berlin 2018


Los débiles (Les faibles*)

De Raúl Rico et Eduardo Giralt Brun, Mexique 2018, 65 min. Sélection Forum

Joshua Estrada, José et Luis Lizárraga © et Diego et Rodríguez

Un film taciturne qui n’explique rien, qui ne démontre rien, entre poésie et absurde - à l'image de ce coin du monde ?

Les paysages pourraient être magnifiques s’ils n’étaient pas traumatisés par la violence des humains. La quête de Victor n’est pas linéaire, elle procède par petites boucles dont chacune est une histoire en soi, plus ou moins saugrenue, souvent avec humour, autour de personnages acteurs et/ou victimes d’une criminalité sous-jacente. Quand il rencontre finalement The Selfie, on est loin de la vengeance initiale. 

Synopsis : Victor, un jeune paysan, se querelle avec The Selfie, membre d’un gang de jeune. Pau après, les chiens de Victor sont tués. Il prend une arme et part pour se venger, mais n’arrive pas à trouver son ennemi. La recherche est difficile et mène Victor à travers Sinaloa sur la côté Pacifique du Mexique que les cartels ont transformé en terrain sanglant. Violence et mort font partie de la vie de tous les jours ici. Victor rencontre une série de personnages excentriques qui le mènent – ou non – vers The Selfie.

Waltraud Verlaguet