logo

Pro-Fil

Festival de Berlin 2018




Accueil
Rechercher


Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier

Parmi les festivals
Liens
Contact


Martin Šulík © Titanic Frantis?ek Kolar


Réalisation et scénario : Martin Šulík
Caméra : Martin Štrba

Avec :
Peter Simonischek (Georg Graubner), Ji?í Menzel (Ali Ungár), Zuzana Mauréry (Edita), Anita Szvrcsek (Jola), Anna Rakovská (Truda), Eva Kramerová (Berta), Réka Derzsi (Veronika), Attila Mokos (Kysel Junior), Karol Šimon (Pe?ner), Igor Hrabinský (Kysel Senior)

Martin Šulík
Né en 1962 en Slovaquie, il a étudié à l’Académie des Arts dramatiques à Bratislava.

Filmographie (sélection) :
1995 Le jardin (Záhrada
1997 Orbis Pictus 
2000 Paysage (Krajinka
2004 Visions of Europe (film collectif)
2011 Gypsy (Cigán) documentaire
2017 Leçon de classes (Ucitelka)

Retour vers la page du festival

Tous les articles pour Berlin 2018


The Interpreter (Tlmocnik)

De Martin Sulík, Slovaquie, République tchèque, Autriche 2018, 113min. Berlinale Spécial

Jirí Menzel, Peter Simonischek
© Titanic, InFilm, Coop 99 / Barbara Jancarova

L’humour n’est pas absent de cette histoire pourtant sérieuse de deux hommes si différents à la quête du passé. Leur relation est parfois tumultueuse. Ils rencontrent au long de leur voyage toute sorte de gens, de tout âge et de différentes positions sociales, mais tous cachent quelque chose, une honte ou un ressentiment. Les conflits d’antan ne sont visiblement pas résolus et personne n’est intéressé à les faire remonter à la surface.

Le scénariste Marek Lescak souligne que, si on ne se confronte pas à son passé, on compromet l’avenir : des personnes dans des villages autrefois brûlés par les nazis votent l’extrême-droite aujourd’hui.

Ali et George tiennent bon, et si le dernier a perdu à la fin sa légéreté du début (mais rien ne dit qu’il ne la retrouvera pas après ce face à face avec l’histoire de son père), il a gagné en sérénité.

Synopsis : Un interprète âgé de 80 ans, Ali Ungár, tombe sur un livre écrit par un ex-officier SS qui raconte ses expériences en Slovaquie. Il se rend compte qu’un des chapitres correspond à l’exécution de ses propres parents. Il se procure une arme et part pour Vienne à la recherche de cet homme pour se venger. Mais une fois sur place, il rencontre seulement le fils de ce dernier, George, âgé de 70 ans, un ancien professeur adepte d’alcool qui a soigneusement évité son père toute sa vie. Ali intrigue George et ce dernier l’invite pour un voyage à travers la Slovaquie. Mais tandis que George veut passer des bons moments, Ali cherche à comprendre ce qui s’est réellement passé avec ses parents. Ensemble les deux hommes découvrent un pays qui préférerait oublier le passé.

Waltraud Verlaguet