logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"



Retour à la page du festival

CINEMED 2014

Pitchipoï de Charles Najman



http://www.cinemed.tm.fr

Julien Schulmann, humoriste professionnel (genre Guy Bedos) vient d'enterrer son père, juif polonais, survivant des camps nazis. Dans son testament, à la surprise générale de sa famille, il demande que son autre fils Pierre disperse ses cendres dans sa Pologne natale. Problème : celui-ci n'a pas donné trace de vie depuis deux ans ! Julien, choqué par ce choix, veut comprendre… Ce qui va l'entrainer dans des découvertes surprenantes.

Tout d'abord ce nom Pitchipoï aurait été inventé dans le camp de Drancy, «  c'est le pays où séjournent les morts et où les ânes jouent du violon », autrement dit , un autre monde, une façon de s'évader, de résister et d'espérer pour ce prisonniers juifs envoyés vers les camps de la mort.

C'est bien entendu une histoire juive, avec ses personnages hauts en couleurs comme cette famille ou ce goy qui veut absolument devenir juif, son folklore, ses dialogues hilarants et ses situations cocasses.

Le réalisateur Charles Najman est loin d'être un débutant. Il est l'auteur de documentaires, de courts et longs métrages programmés dans de nombreux festivals et a obtenu en 2002 le prix Jean Vigo pour son deuxième film La Havane et New York. Il défend sa propre vision des choses. Pour lui la notion de « Juif Errant » est purement culturelle, comme chez les gens du voyage, c'est sa façon de définir sa judaïté. De la même manière il ne veut surtout pas confondre identité juive et identité israélienne.

Le personnage du père de Samuel qui revient, tel un fantôme, à plusieurs reprises dans le film est son porte-parole.

Claude Bonnet

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr