logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"



CINEMED 2014

Une nouvelle amie

de François Ozon (France 2014) - Rencontre avec le réalisateur

A la suite du décès de sa meilleure amie, Claire fait une profonde dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie.

Le film est librement inspiré d'une nouvelle de Ruth Rendell « The New Girlfriend », une femme découvre que le mari de son amie se travestit en cachette...Dans le film, David (Romain Duris) prétend se déguiser pour remédier au manque maternel de sa fille. Après les premiers moments de stupéfaction, Claire (Anaïs Dumoustier) comprend la démarche de son ami, devient sa complice, lui trouve même un prénom et leur relation est faite de joie et de plaisir. François Ozon a voulu faire un film sur le travestissement, non pas de ceux qui se travestissent sous une contrainte personnelle (Certains l'aiment chaud, Tootsie, Victor Victoria) mais par désir. Ce thème a donc déjà été traité au cinéma, surtout à Hollywood…

Le début du film est assez dramatique autour de Laura et de sa mort, mais petit à petit, la légèreté gagne les personnages.

Le spectateur est un peu dérouté : quelles sont les motivations de David/Virginia, celles de Claire ? Pourquoi ne veut-elle pas mettre son mari (Raphaël Personnaz) dans la confidence. Ce même spectateur découvre que le personnage de Claire est aussi complexe que celui de David/Virginia, ses motivations pour le moins étranges. Bizarrement les deux personnes se font du bien, se consolent mutuellement, se retrouvent dans le chagrin de la perte de Laura. La chute, étonnante, ne sera pas dévoilée…

François Ozon a voulu raconter un conte de fées, une histoire d'amour, filmer la féminité. Le travestissement, plus que le sujet du film, est un moyen d'incarner la différence, qu'il s'agit de dépasser par amour. Le réalisateur s'amuse en évoquant les manifestations contre le mariage pour tous. Il n'a pas voulu ouvrir un débat, ni faire passer de message politique, mais l'actualité l'a rattrapé.

Il espère toutefois faire bouger les genres, les regards et surtout réveiller la tolérance chez certains.

Une nouvelle amie est un film plaisant, inattendu, qui va bien au-delà des clichés, amuse autant qu'il dérange et conduit à réfléchir effectivement à l'évolution de l'individu dans notre société. Les acteurs sont remarquables, Romain Duris réalise une performance...

Dominique Sarda