logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS


CINEMED 2009


The dust of time (La poussière du temps) - Theo Angelopoulos

Présentant son propre film sur scène, Theo Angelopoulos adonné le ton :  « J’appartiens à une génération qui voulait changer le monde. Je constate qu’il n’a pas changé. » Mais il termine sur une note d’espoir, estimant qu « il faut y croire quand même … »

Dès le début du film, on comprend que le cinéma joue un rôle important. Nous sommes à la porte de Cinecittà à Rome ; la camera pénètre dans le « sanctuaire » avec la voiture de A. réalisateur quinquagénaire (joué par William Defoe) qui commence un film sur la vie de ses parents d’origine grecque : Spyros (Michel Piccoli) et Eleni (Irène Jacob). Et nous voilà embarqués dans une histoire mystérieuse, extraordinaire traversée dans l’Histoire de la deuxième partie du XXe siècle : la guerre mondiale, le communisme, la chute du mur de Berlin jusqu’à l’arrivée à l’aube du 3e millénaire, au son de la Ixe symphonie de Beethoven .

Le cinéaste a cette capacité de nous émouvoir grâce à l’épaisseur des personnages : Spyros, Jacob, Eleni, ballotés dans des circonstances dramatiques, mais q ui vivent et résistent au désarroi de l’époque, grâce à l’amour qui les unit. Les êtres séparés (Spyros aux USA, Eleni en Sibérie) se retrouveront et seront réunis enfin grâce au fils qu’ils croayient perdu. Force de la vie, conviction de l’amour. Quelques séquences extraordinaires : l’annonce de la mort de Staline (1953) dans une rue envahie par la neige et la nuit ; la traversée du pont entre la Russie et l’Autriche, par les prisonniers libérés ; la mort d’Eleni, dont le corps semble être emporté par un ange.
Film magnifique, porté par le regard du cinéaste plein d’humanité et, malgré toutes les déceptions, encore allumé des lueurs de l’espoir . « Le futur et le passé sont présents dans les temps futurs » (T.S Elliot, cité par Theo Angelopoulos)

Alain Le Goanvic

Retour à la page Cinemed 2009

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact