logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"



Retour à la page du festival

FID 2015

Palmarès et Compagnie



http://www.fidmarseille.org

Pour un puriste, il ne devrait être de Palmarès qu'au festival de Cannes, seul à décerner la Palma Aurea. Mais l'usage a imposé la tolérance, et nous dérogerons sans plus de scrupules.

Le palmarès du FID Marseille est particulièrement abondant, du fait du grand nombre des jurys et de la variété des prix qui y sont décernés : pour la Compétition internationale et la Compétition française, Grands Prix, mentions spéciales et Prix Georges de Beauregard ; outre les Prix et mentions du Premier film, de l'Institut français de la critique en ligne, du Groupement national des cinémas de recherche, du Centre national des arts plastiques, du réseau Camira de critiques, chercheurs, programmateurs et cinéastes ; et enfin Prix des Lycéens, Prix Renaud Victor (jury de détenus des Baumettes) et Prix Marseille Espérance (jury inter-religieux associant sept communautés !)

Le palmarès officiel étant disponible facilement sur le site du FID, je peux me contenter de ne relever ici que les films que j'ai vus, et qui sont primés : ce qui me met en position d'établir mon propre palmarès... des Jurys.

Mes félicitations donc aux Lycéens et aux Arts plastiques, qui ont distingué Psaume ; et aux Cinémas de recherche, pour Le divan du monde. En ce qui concerne Georges de Beauregard, mon appréciation est mitigée : ils ont aimé Santa Teresa, je veux bien, et Pawel i Wawel, moi aussi ; mais qu'ont-ils pu trouver à La montagne magique ? Reproche qu'ils partagent avec les Critiques en ligne, que je ne lirai donc pas ! Pas plus que Camira, qui a vu des qualités à Toponimia (je veux bien que l'on reconnaisse à ce travail besogneux le mérite d'avoir créé des images utiles aux archives de l'histoire de l'Argentine, des Résistances, des Dictatures, des Ingénieurs, Architectes et Urbanistes militaires, ou encore de la région de Tucuman, et à maint autre sujet de documentation – mais il faut savoir faire un film, aussi !) Enfin le jury du Premier film a primé Abdul et Hamza – ce que je peux comprendre, s'il s'agit de distinguer le film qui est le plus évidemment l'œuvre d'un débutant.

J'aurais pu bien sûr tremper ma plume dans du miel : dans le plus grand respect de la création artistique et du droit des auteurs à exprimer leurs opinions, j'aurais dit du bien de tout le monde, et un peu plus des uns, sinon un peu moins des autres ; j'aurais pu pardonner aux vilaines images pour la noblesse du propos, ou à l'indigence du montage pour la brûlante vérité du sujet ; me taire quand je n'aime pas ; demander aux créateurs de m'expliquer lorsque je n'ai rien compris... Mais, outre que je n'aurais pas aimé faire cela, à qui cela aurait-il servi, à part mon certificat de bien-pensance ?

Jacques Vercueil

Psaume de Nicolas Boone (France 2015, 0h48) - Première mondiale – FID Compétition française.

Le divan du monde de Swen De Pauw (France 2015, 1h35) - Première mondiale – FID Compétition française.

Santa Teresa & Otras Historias de Nelson De Los Santos Arias (Mexique, Etats-Unis, République Dominicaine 2015, 1h05) - Première mondiale – FID Compétition internationale.

Pawel i Wawel de Krzysztof Kczmarek (Pologne/Autriche 2014, 1h03) - Première internationale – FID Compétition internationale.

La montagne magique d'Andrei Schtakleff (France 2015, 1h08) - Première mondiale – FID Compétition française.

Toponimia  de Jonathan Perel (Argentine 2015, 1h22) - Première internationale – FID Compétition internationale.

Abdul & Hamza de Marko Grba Singh (Serbie 2015, 0h49) - Première mondiale – FID (Histoires de portraits) Compétition Premier.

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr