logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


Accueil
Rechercher
Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier
Parmi les festivals
Liens
Contact

Sur le Web


Festival du Film de Locarno 7-18 août 2013

U ri Sunhi (Notre Sunhi) de Sang Soo Hong

Corée du Sud · 2013 ·, durée: 88', langue originale: coréen. Sélection Officielle

Synopsis: Diplômée en cinéma, Sunhi rend visite à l’un de ses professeurs, Choi, en vue d’obtenir une lettre de recommandation lui permettant d’aller étudier aux États-Unis. Ce jour là, elle revoit deux hommes de son passé: son ex petit ami Munsu et Jaehak, un réalisateur diplômé de la même école qu’elle. Pendant le temps qu’ils passent ensemble, Suhni reçoit leurs différents conseils sur la vie; mais les trois hommes la définissent et parlent d’elle comme s’ils ne la connaissaient pas vraiment. Ils ont curieusement tous les trois la même opinion sur elle, formulée de manière similaire, et leurs réflexions semblent de moins en moins pertinentes. Mais heureusement Sunhi obtient une excellente lettre de recommandation qui la fait espérer que tous les compliments sur le papier correspondent à la réalité.

Hong Sang-Soo s'amuse et le spectateur avec lui. Il construit son film comme un kaléidoscope réfractant l'image, insaisissable, de la belle Sunhi, dans les pupilles de trois hommes, hommes de cinéma, donc de l'image, attirés tous les trois par l'image qu'elle leur renvoie. Qui plus est, les clins d'œil au film précédent, Nobody's Daughter Haewon, sont nombreuses et rajoutent au jeu de cache-cache entre les facettes des protagonistes.

Les paroles circulent de la même façon, les conseils que chacun se fait un plaisir de prodiguer à l'autre étant repris par cet autre par rapport à un autre, et ainsi de suite. "Il faut creuser profond pour découvrir qui on est", tel est le leitmotiv qui circule, mais répété et trituré dans tous les sens, sous l'effet de l'alcool, la sentence révèle son non-sens. L'objet de la quête, le soi, se révèle comme (dé)construit par ses reflets, répétés comme des refrains d'une ronde enfantine.

A la fin, c'est le désir simple - et frustré - des trois hommes qui reste comme suspendu, alors que la belle a réussi à obtenir une lettre de recommandation élogieuse à la lecture de laquelle le spectateur rit de bon cœur.

Waltraud Verlaguet


Sang Soo Hong, Festival del film Locarno © 2013


Né en 1960 à Séoul, Hong Sangsoo a étudié la mise en scène à l’Université de Chungang, à Séoul, puis aux États-Unis au College of Arts and Crafts en Californie et à l’Art Institute de Chicago. Il a tourné en 1996 son premier film, Le jour où le cochon est tombé dans le puits, puis réalisé plusieurs films séléctionnés à Cannes notamment Le Pouvoir de la province de Kangwon (1998) qui reçoit la mention spéciale de la section Un Certain Regard, La femme est l’avenir de l’homme (2004), Conte de cinéma (2005) et In Another Country (2012) en Séléction officielle. En 2013, Nugu-ui ttal-do anin Haewon (Nobody’s Daughter Haewon) est quant à lui présenté à la Berlinale.

Fiche technique

Réalisation :Sang Soo Hong
Interprètes : Yumi Jung, Sunkyun Lee, Sangjoong Kim, Jaeyoung Jung
Photographie : Hongyeol Park
Musique : Yongjin Jeong
Son : Mir Kim, Yeajin Song
Montage : Sungwon Hahm
Production : Jeonwonsa Film Co.
Droits mondiaux : Finecut Co., Ltd.

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr