logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2016


Inimi cicatrizate

D'après le roman autobiographique éponyme (1937) de l’écrivain roumain Max Blecher.

Accompagné par son père chez le médecin, Emmanuel, 21 ans, apprend que sa colonne vertébrale est dévorée de tuberculose osseuse. Après des interventions horriblement douloureuses, il est enfermé dans un plâtre et vivra désormais sur un lit à roulettes, dans un sanatorium en bord de Mer Noire. Autour de lui, d'autres souffrances.

La beauté du film tient à la vitalité qui persiste admirablement chez ces jeunes gens, la plupart, et chez Manu. Ils souffrent, ils se savent sans doute condamnés : parmi ceux que l'on emporte ailleurs pour « une autre étape de traitement », de bien rares témoins de survie se feront revoir ; mais ils veulent rire, ils veulent aimer – Manu y arrive même, au prix de quelques douleurs de plus – ils veulent vivre, étant vivants. Les acteurs sont rarement vus en position verticale – ce seront surtout des soignant(e)s et visiteur(se)s – mais le dynamisme de ces paralysés immobiles est frappant. Les corps cèdent toujours plus, les esprits résistent. Cette tension entre force et faiblesse donne au film une intensité que la durée n'atténue pas, pour une fois.
La tombe de Blecher apparaît en clôture de film dans le cimetière.

Jacques Vercueil

Inimi cicatrizate (Scarred Hearts/Cœurs cicatrisés) de Radu Jude (Roumanie, Allemagne 2016, 2h21)

avec Lucian Teodor Rus (Manu), Ivana Mladenovic (Solange)

Retour vers Locarno 2016
Tous les articles pour Locarno 2016

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr