logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2016


Les fausses confidences

sélection hors-concours

© Festival Locarno 2016

Luc Bondy a très bien su mettre à l'écran la pièce de Marivaux dont il avait assuré la mise en scène au théâtre, avec la même troupe excellente ; et son utilisation du bâtiment de l'Odéon – la terrasse, les escaliers, les coulisses, les halls, tout sauf la scène – est parfaitement réussie. Le mélange du passé et du présent est savoureux : passé de la langue et des comportements, façon de traiter les relations interpersonnelles, qu'elles soient affectives ou entre classes ; présent des tenues, des vues extérieures à l'Odéon sur les rues d'aujourd'hui, sur les voitures ; et de temps à autre surgissement incongru de mots, d'attitudes, très de notre temps... jusqu'au petit retournement final.


Un spectacle donc séduisant et réussi, mais au service d'une étonnante insignifiance. La virtuosité de Marivaux à créer des situations compliquées et à les dénouer vers de nouveaux nœuds fait penser au jeu des mains et des ficelles, entrelacs que l'on défait vers d'autres entrelacs, mais si peu de fond m'a fait sentir long ce film pourtant bref.

Jacques Vercueil

Les fausses confidences de Luc Bondy (France 2016, 1h25)

avec Isabelle Huppert (Amarinte), Louis Garrel (Dorante), Bulle Ogier (madame Argante)

Retour vers Locarno 2016
Tous les articles pour Locarno 2016

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr