logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2016



Pour l'exemple

d'après le roman de Jacques Chessex, "Un Juif pour l'exemple"

© Festival Locarno

L'écrivain suisse Jacques Chessex, à l'âge de huit ans, est témoin, en 1942, du meutre antisémite d'un ami de ses parents. Cette violence est restée une douleur vivante dans sa mémoire. Il publie, soixante-sept ans plus tard, un livre sur l'événement, qui ravive les passions. Le film de Jacob Berger s'inspire largement de cette œuvre et aussi de ses conséquences.

Un juif pour l'exemple, qui sort sept ans après le décès, par crise cardiaque, de Jacques Chessex au cours d'une violente prise à partie de l'écrivain lors d'un débat, montre que certains (l'auteur s'adresse aux Suisses mais on sait bien qu'il en est de même ailleurs) ne sont pas encore prêts à assumer des épisodes de leur passé. L'attirance pour le nazisme ne s'arrête pas aux frontières des pays neutres. Il s'agit donc d'un film non seulement sur le devoir de mémoire mais aussi sur le courage de celui qui ne veut pas qu'on oublie.

Quelques maladresses dans une forme peut-être trop explicite : les méchants sont laids et stupides, les bons sont bons sans ambiguïté. Mais la scène d'introduction présentant Jacques Chessex (interprété par André Wilms) interviewé par la radio suisse dans un studio à distance et qui, ignoré de tous, écoute ses détracteurs hargneux sans pouvoir intervenir, est une brillante séance de mime.

Nicole Vercueil

Un Juif pour l’exemple

de Jacob Berger,

Suisse, France 2016, 1h13

Avec Bruno Ganz (Arthur Bloch), André Wilms(Jacques Chessex), Aurélien Patouillard (Fernand Ischi)

Retour vers Locarno 2016
Tous les articles pour Locarno 2016

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr