logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2016



Slava

© Festival Locarno

Le cheminot bèguissime a trouvé un trésor et l'a déclaré à la police. Dans une Bulgarie qu'on nous présente toute gangrenée de corruption, le geste de Tsanko finira par lui coûter cher ; mais cela commence pourtant bien, par la cérémonie télévisée au cours de laquelle le Ministre des transports lui remet un diplôme et un prix. Ici apparaît l’effarant personnage de Julia Staykova, jeune et brillante responsable des Relations publiques du Ministère. Complètement ‘dévorée’ par son métier, elle traite tout le monde (sauf supérieurs) comme matière première à son action, indifférente à toute sensiblité humaine ; même son désir d’être mère en pâtit.

La volonté obstinée de Tsanko de récupérer sa montre de famille (Slava, c’est la marque) et pourquoi pas, sa dignité, ainsi que le contraste entre sa simplicité courageuse et les entourloupes minables ou brutales des autres, sont le terreau de nombreux épisodes comiques, tous grinçants bien sûr. L’ensemble est féroce, enlevé, réussi.

Jacques Vercueil

Slava (Glory) de Kristina Grozeva & Petar Valchanov (Bulgarie, Grèce 2016, 1h41) avec Stefan Denolyubov (Tsanko), Margita Gosheva (Julia)

Retour vers Locarno 2016
Tous les articles pour Locarno 2016

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr