logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2016


Voyage vers l'espoir

Il est frustrant à Locarno de ne pouvoir assez profiter des belles rétrospectives, si l'on veut suivre sérieusement l'abondance des nouveautés. Mais l'exception que je me suis octroyée en allant voir Voyage vers l'espoir, Oscar 1992 du meilleur film étranger, m'a comblé. Son sujet, un drame de l'immigration vieux de 25 ans, est d'une actualité plus vivante que jamais. Ce qui a changé, c'est que l'événement exceptionnel est devenu sinistre routine.

Un couple turc émigre vers la Suisse avec leur plus jeune fils, ayant tout vendu et laissant au village sept autres enfants à charge de la famille. A la frontière italo-suisse, au col de Splügen, des passeurs crapules les lancent malgré le mauvais temps sur un sentier de montagne. Non équipés, ils passeront une nuit horrible au cours de laquelle le gamin meurt de froid. L'épisode réel avait pris place en 1988.

Le film, très soigneusement réalisé avec une excellente direction d'acteurs, montre au long du périple, parmi les nombreux intervenants qui font franchir aux migrants les multiples étapes de leur parcours compliqué et incertain, la grande variété des attitudes à leur égard : loyauté réelle mais réduite au minimum, aide gratuite, exploitation sans scrupules, indifférence bienveillante ; et du côté des 'officiels', formalisme imperturbable, générosité inventive, hostilité contrôlée... Cette variété des comportements est un élément très intéressant, et réaliste, du traitement d'un sujet qu'il est important de ne pas schématiser.

Jacques Vercueil

Voyage vers l'espoir (Reise der Hoffnung) de Xavier Koller (Suisse/Allemagne/Italie 1991, 1h50)

avec Necmettin Çobanoglu (Haydar Sener), Nur Sürer (Meryem), Emin Sivas (Mehmet Ali)

Retour vers Locarno 2016
Tous les articles pour Locarno 2016

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr