logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2017



En el séptimo día (Le septième jour*)

Compétition internationale

© Festival Locarno 2017

Un groupe de Mexicains sans papiers vivent ensemble à Brooklyn. Ils travaillent dur toute la semaine dans l'espoir de trouver un meilleur job, de gagner un peu plus, d'obtenir des papiers, pouvoir faire venir leurs femmes. Le dimanche ils jouent au foot et dimanche prochain ils sont en finale. Mais voilà que que José, leur meilleur joueur, est interpellé par son patron pour travailler dimanche : c'est son meilleur livreur et il lui fait miroiter un meilleur poste. Mais sans José, son équipe est sûr de perdre.

José essaie de parler à son patron, il essaie de trouver des solutions de rechange, rien n'y fait, il faut qu'il travaille.

Sauf que les copains trouvent des astuces, font passer des commandes à livrer près du stade - José se change vite fait, tire un but, repart pour la prochaine livraison - mais au final son patron s'en rend compte...

Lors de la dernière scène, le groupe passe devant un joueur de violon, ils lui donnent un peu de sous. Le musicien ramasse ses affaires et rentre.

Au début je suis restée sur ma faim, il me semblait que quelque chose manquait à la fin du film, qu'il terminait un peu en queue de poisson.

Mais, réflexion faite, n'est-ce pas justement le nœud du problème ?

Waltraud Verlaguet

En el séptimo día de Jim McKay, USA 2017

Retour vers Locarno 2017
Tous les articles pour Locarno 2017

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr