logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2017



Blood Amber

Semaine de la Critique

© Festival Locarno 2017

Après Good Luck, autre mine, autre misère. Ici, les jeunes cherchent de l'ambre, seul espoir de se sortir eux-mêmes et leurs familles de la pauvreté.

Ici, pas d'ascenseurs qui font descendre les ouvriers sous terre, c'est à la force de leurs bras et de leurs jambes, s'appuyant sur des poutres d'un puit en bois. Il faut pomper l'eau qui s'accumule au fond, il faut porter l'eau potable depuis quelque rivière propre. De longs plans-séquences font ressentir la lutte physique pour s'en sortir.

Ils comptent les sous qu'il faut encore trouver pour pouvoir établir un nouveau forage sur leur propre terrain. Ils font le décompte  : combien le propriétaire retient du gain, combien les patrons, combien les travailleurs. Je ne suis pas sûre que dans nos usines le pourcentage soit plus profitable aux ouvriers.

Mais les maigres chances de succès et les conditions difficiles de leur travail ne sont pas les seuls dangers de leur existence, la guerre gronde autour et on entend le feu des canons - amis ou ennemis ? La question angoisse. L'homme reste le pire ennemi de l'homme. Et seul l'espoir fait encore vivre.

Waltraud Verlaguet

Blood Amber de LEE Yong Chao, Taïwan, Birmanie 2017

Retour vers Locarno 2017
Tous les articles pour Locarno 2017

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr