logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2017



Goliath

Compétition internationale

© Festival Locarno 2017

Qu'est-ce que cela veut dire, être un homme ?

David se pose la question dès lors que sa copine est enceinte. Leur petite vie simple, dans un petit appart mal situé mais rempli de tendresse mutuelle, est chamboulée par l'idée d'une nouvelle responsabilité. Alors quand Jessica et lui sont attaqués dans un train de banlieue, il pense ne pas être à la hauteur pour défendre sa famille. Pourtant Jessica le rassure en lui disant qu'il a fait ce qu'il fallait.

Mais sa décision est prise: il contacte quelqu'un dans une salle de sport qui lui procure des stéroïdes et l'aide à s'entraîner. Petit à petit il se transforme en véritable armoire. Mais il a du mal à éjaculer et la tendresse initiale se transforme en quête inassouvie de puissance. Sa frustration et son sentiment d'impuissance le rendent agressif. Ses coups de colère s'avèrent dangereux pour mère et enfant - et pour ses collègues, ce qui fait qu'il perd son travail.

Quand Jessica lui dit qu'il ne verra jamais l'enfant, il a tout perdu. Mais la scène finale est très touchante et laisse ouvert une porte : après avoir volé l'enfant à la maternité et l'avoir emmené en voiture, il le tient sur ses genoux. Puis il le ramène à la maternité. Et même si Jessica repart avec le petit en tournant le dos à David, on peut espérer que ces deux se retrouveront. Il faudra pour cela qu'ils changent tous deux, car Jessica aussi, sous son apparente fragilité, a des réactions mal à propos, dominatrices là où David aurait besoin de compréhension.

Lors de la conférence de presse j'ai pu poser la question comment s'est fait le tournage avec le bébé. Plusieurs parents étaient prêts pour l'aventure et il y avait donc plusieurs bébés dans une pouponnière, avec les parents et une équipe de soignants, et quand il fallait un bébé qui pleure, ils prenaient celui qui venait juste d'avoir faim etc. Sven Schelker, qui incarne David, racontait combien c'était touchant de tenir un si petit être dans ses bras, que c'était pour lui la première fois et qu'il avait ressenti un immense bonheur devant cette incarnation d'une paix et d'une innocence absolue.

Le film rejoint le documentaire de Denis Côté sur le monde des bodybuilders, en questionnant l'image que les hommes se font d'eux-mêmes ou qu'ils croient que la société leur impose. Ce faisant il pose aussi la question de l'obsession de la performance. Dans notre société actuelle, nous nous définissons de plus en plus à travers notre corps, il faut toujours être au top, tant dans notre travail que dans notre physique. S'ajoute la question de l'addiction, de plus en plus présente également. Le film ne donne pas de réponse, mais il ouvre des pistes, déjà par le titre : car c'est bien David qui l'emporte sur Goliath, non l'inverse.

Waltraud Verlaguet

Goliath de Dominik Locher, Suisse 2017

avec : Sven Schelker, Jasna Fritzi Bauer, Adrian Furrer, José Barros, Michael Neuenschwander, Isabelle Menke, Bettina Stucky, Annina Euling, Tim Bettermann, Lisa Brühlmann, Anna Schinz

Retour vers Locarno 2017
Tous les articles pour Locarno 2017

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr