logo

Pro-Fil

Festival de Locarno 2017



Lucky

Compétition internationale

© Festival Locarno 2017

Quand l'intelligence d'un scénario rencontre celle d'une mise en scène, c'est un pur bonheur. Cet hommage à l'acteur Harry Dean Stanton est nourri de ses réflexions tout au long de sa vie, collecté avec amour et dévotion par Logan Sparks, un des scénaristes, dont il a été le témoin de mariage et parrain de son fils, et qui a transcrit tout ce matériel en un périple quasi initiatique d'un personnage nommé « Lucky » car il avait été cuisinier sur un bateau de guerre - le poste le moins dangereux de ce type de mission.

Après avoir tout vécu et tout fumé jusqu'au bout, Lucky, 90 ans bien sonnés, se retrouve dans un petit lieu du désert, fier et indépendant, faisant face à sa peur de mourir, lui qui ne croit en aucun au-délà. Entouré presque malgré lui de quelques amis, il mène son combat contre cette peur avec courage, lucidité et humour.

A un moment, il rencontre un ancien militaire qui était comme lui aux Philippines durant la guerre. Celui-ci lui raconte que les Philippins, persuadés que les Américains allaient les violer et tuer tous, ont jeté leurs propres enfants du haut des falaises avant de se suicider, et que c'est alors qu'il a croisé une fillette qui lui a fait un grand sourire, sourire qui lui a procuré une joie profonde au milieu de ce carnage ; mais quelqu'un lui a dit que ce sourire ne lui était pas destiné : c'était une jeune bouddhiste, certaine d'aller vers sa mort, qui sourit à ce destin.

Au terme d'une séries de rencontres plus ou moins insolites, mais toujours pleines d'esprit, Lucky se trouve seul au désert, et il regarde la caméra avec un large sourire. C'est alors que Président Roosevelt passe par là, la tortue de son ami (incarné par David Lynch) qui s'était échappée. Agée de 100 ans elle peut espérer vivre encore autant, en portant toujours son cercueil sur son dos comme le fait remarquer son ami. Elle a été baptisée Roosevelt en souvenir du président qui a sauvé l'Amérique des nazis - symbole pour une force qui peut tout surmonter.

Clap de fin.

Un chef d'oeuvre d'intelligence, de pudeur, de tendresse, d'humanité et d'humour - à moins que tout cela ne soit qu'une seule et même chose.

 

Waltraud Verlaguet

Lucky de John Carroll Lynch, USA 2017

avec : Harry Dean Stanton, David Lynch, Ron Livingston, Ed Begley Jr., Tom Skerritt, Beth Grant, Yvonne Huff Lee, Hugo Armstrong

scénario  : Logan Sparks, Drago Sumonja

Retour vers Locarno 2017
Tous les articles pour Locarno 2017

Mentions légales

Vie privée

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier - -

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier - 04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr