logo   

Retour vers l'accueil

Festival du Film de Locarno 2012

Giochi d'estate (Jeux d'été)

de Rolando Colla, Sélection Appellations Suisse
Festival de Locarno 2012

www.pardo.ch
Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Un film très fort sur la difficulté à gérer la violence intrafamiliale, surtout à l'adolescence quand les premiers émois amoureux permettent aux jeunes de se projeter dans une relation de couple.

Un sens de l'observation et un jeu d'acteur toujours très juste, y compris des jeunes, donnent à cette oeuvre, filmée avec beacoup de tendresse, une grande authenticité.

Le retour répété de la femme battue vers son mari pour sauvegarder la famille, l'enurésie du plus jeune, traumatisé par les colères paternelles, et le lent processus d'émancipation et d'ouverture à l'autre du plus âgé des deux fils, sont mis en scène de façon sensible et nuancée. La scène où Nic tente de tuer son père est bouleversante.

Il y a aussi la fragilité émtionnelle du père qui oscille entre accès de violence et remords, qui aime sa femme et veut le mielleur pour ses fils, magré tout. Et puis il y a ce père absent, celui de la jeune fille dont Nic est amoureux.

Que malgré tout la tendresse - filmée avec une pudeur renversante, exprimée par un regard, une esquisse de sourire, un geste - puisse éclore entre les deux adolescents, traumatisés l'un et l'autre, est un miracle de l'âme humaine. Waltraud Verlaguet

Giochi d'estate

Fiorella Campanella et Armando ConArmando Condolucci dans Giochi d'estate
Festival del film Locarno © 2012

Synopsis :

Nic, douze ans, passe ses vacances avec son petit frère et leurs parents dans un camping de la côte toscane. Tandis que ses parents tentent de sauver leur mariage, mis à mal par la violence d’un mari irresponsable, Nic tombe amoureux de Marie, une adolescente tourmentée par l’abandon de son père. Petit à petit, leurs jeux estivaux se font de moins en moins innocents.