logo   

Retour vers l'accueil

Festival du Film de Locarno 2012

Les Gouffres

de Antoine Barraud, Sélection Cineasti del presente
Festival de Locarno 2012

www.pardo.ch
Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Ces gouffres-là sont intérieurs et ils sont profonds. Profonds et effrayants.

Quand le mari descend pour explorer ces cavités récemment découvertes, il perd connaissance - n'a-t-on jamais connaissance de soi dans ces profondeurs-là ? On le croyait perdu, mais il est ramené sain et sauf. Sain et sauf, mais autre. Sa femme ne le reconnaît plus. Elle qui avait entrepris la même descente, vers les mêmes profondeurs, par un autre chemin, puisqu'un tremblement de terre, comme il y en a plusieurs par jour en ces contrées, a ouvert une large brèche juste sous son lit, et que les hommes de la terre l'ont conduite jusqu'au lac souterrain. Mais elle n'a pas osé l'explorer. Lac que son mari se propose de découvrir...

Une situation à priori réaliste sert de métaphore pour le basculement dans l'angoisse et la folie, sans que les raisons de ce basculement soient explicitées. Seul indice: une femme de chambre énigmatique "sent" la peur de la femme, mais pas son amour. Mais rien par ailleurs ne permet de douter de son amour pour son mari.

Mais la crise d'angoisse ne submerge-t-elle pas toujours le sujet apparemment sans raison ? Elle fait vaciller les choses - comme un tremblement de terre - et transforme la perception d'autrui.

Une approche intéressante des bas-fonds de l'âme humaine, mise en image avec force. Waltraud Verlaguet

Les Gouffres

Nathalie Boutefeu dans Les Gouffres
Festival del film Locarno © 2012

Synopsis :

Cinq gigantesques gouffres viennent d'être découverts sur des plateaux reculés à l'autre bout du monde. Une équipe de chercheurs est envoyée sur place pour descendre dans les profondeurs. Parmi eux le professeur Georges Lebrun, venu avec son épouse. Inquiète, tendue, elle est bientôt happée par la proximité du vide.