logo   

Retour vers l'accueil

Festival du Film de Locarno 2012

Somebody Up There Likes Me

de Robert Byington, Sélection officielle
Festival de Locarno 2012

www.pardo.ch
Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Il faut sûrement une tournure d'esprit particulière pour apprécier ce type d'humour des trentenaires américans qui ne savent pas où ils ont mal.

Une valise énigmatique sert de cadre pour une parenthèse où des pancartes "5 ans plus tard" défilent sans que le jeune anti-héros ne vieillisse d'un poil (l'effet de la lumière surnaturelle émanant de la valise ?). Il est vrai qu'il ne semble pas évoluer et sa non-chalence désabusée traverse ses aventures intra- et extracongugales et ses "exploits" professionnels comme une goutte d'huile dans un verre d'eau.

A quoi bon ? Waltraud Verlaguet

Somebody Up There Likes Me

Keith Poulson et Jess Weixler dans Somebody Up There Likes Me
Festival del film Locarno © 2012

Synopsis :

Glissant sur ses 35 ans de vie sans en prendre de la graine, Max s'accommode avec sa perplexité habituelle du mariage, du divorce, de la paternité, de ses succès et échecs professionnels, comme de son ultime sort. Sa seconde femme Lyla, et son acolyte à la mémoire courte, Sal, accompagnent l'essentiel de son parcours.