logo

Pro-Fil

"Protestant et Filmophile"


Accueil
Rechercher
Informations
Activités
Groupes locaux Déplier/Replier
Parmi les festivals
Liens
Contact

CINEMED 2009


Nuages de mai

de N.B. CEYLAN (Turquie)

Deux documentaires remarquables:

1. Naissance de Bartas : Une heure de projection qui s’étend sur cinq années d’un tournage rigoureux dont la sincérité tourne parfois à l’impudeur. Une sorte de confession collective de 6 couples bien équipés sur le plan economique et intellectuel qui décident d’acheter un vaste terrain boisé dans les environs de Vabres (Gard) pour y construire chacun sa maison.


Le droit chemin

Généreux projet qui se veut écologique et communautaire dans les premières réunions mais qui se décomposera successivement en chapitres intitulés « Utopie I » puis II, etc..jusqu’à une issue plutôt douloureuse où se révèlent les résistances individuelles et les conceptions divergentes de construire et d’habiter…sa MAISON ! Merci à Laurence KIRSCH d’avoir patiemment engrangé ce portrait collectif de notre humaine réalité ! (elle est diffusée sur la chaîne Planète-Justice le mardi 3 Novembre à 20h40)

2. Le droit chemin : En sens inverse du précédent ce témoignage impressionnant remonte dans le temps jusqu’à l’époque où un petit braqueur, Christian LAPLANCHE blesse grièvement un policier à Nimes. Sous l’impulsion de son juge d’instruction ( qui finalement abandonnera la profession et deviendra dominicain et l’ami de son « client ») le garçon passe son bacc en prison et suivra, en liberté conditionnelle, des études de Droit jusqu’au doctorat avec la ferme intention de devenir avocat. Vingt-cinq ans après sa condamnation Christian vient enfin d’être reçu comme membre du Barreau de Paris après avoir essuyé le refus de ses »collègues » de Nimes, Avignon, Alès. La réalisatrice Jarmila BUSKOVA nous permet de suivre pas à pas cette histoire vraie d’un combat pathétique qui devrait être diffusée largement car elle suscite tant de questions juridiques,sociales, éthiques et finalement théologiques .

Trois courts-métrages remarquables :

Les ateliers d’animation de La Fabrique ( Gard) nous ont enchantés d’un poetique voyage en mer- ECUADOR- où éclatent en toute liberté couleurs et écritures ; un montpellierain originaire du Népal nous a fait découvrir, dans une grande maîtrise de mise en scène, les rites et coutumes de FUNERAILLES inconnues ; un autre montpellierain musicien nous a offert une pochade hyper-colorée illustrant avec tendresse une de ses chansons : OU PASSENT NOS AMOURS  ? Les reverra-t-on quelque part ?

Jean Domon

Archive

(Cliquer sur la flèche pour déplier la liste des articles concernant l'année en question.)


2013 Déplier/Replier