logo   

Retour vers l'accueil

La Mostra de Venise 2012

Les critiques de Ciné-Feuilles 665, sept.2012

Les articles publiés dans le numéro 665 de la revue suisse Ciné-Feuilles ont été mises à la disposition du site de Pro-Fil pour être accessibles à un plus large public. Que nos amis suisses en soient chaleureusement remerciés.

Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Kapringen/Prise d’otages de Tobias Lindholm

Danemark (O)
Cela aurait pu n’être qu’un film à suspense, mais le  propos est d’une toute autre densité.  Dans l’océan pacifique, un navire est arraisonné  et son équipage (sept personnes) pris en otage par des pirates réclamant une rançon de 15 millions de dollars. Commence alors un jeu terrible via  une série de téléphones entre terre et mer, car faisant alterner espoir de libération et tragiques morts annoncées. Ce qui retient l’attention, c’est le sens et la façon dont trois hommes  vivent ce temps de négociation qui semble s’éterniser pour le cuisinier  du navire, le traducteur des pirates (mais qui n’en fait pas partie) et le directeur général de la compagnie impliquée. La pression est insoutenable, les familles des otages n’en peuvent plus, le désespoir altère la santé des otages à bord… Tobias Lindholm, fils de marin,  n’use pas gratuitement des émotions qu’il suscite, il tente  de rendre papable le drame des marins et de leurs familles tombés dans un piège  et pris dans une situation économique sur lesquels ils n’ont aucune maîtrise. Le facteur humain est au premier plan, et non l’éthique de telle ou telle compagnie. Sobre et efficace, ce film reste longtemps en mémoire, car il a les accents d’une vérité qui hélas dépasse la fiction.

Serge Molla  

Retour à l'édito

Liste des films traités

parmi les films présentés
  • en compétition (C),
  • dans la sélection Orizzonti (O)
  • et hors compétition (HC)
  • et un documentaire