logo   

Retour vers l'accueil

La Mostra de Venise 2012

Les critiques de Ciné-Feuilles 665, sept.2012

Les articles publiés dans le numéro 665 de la revue suisse Ciné-Feuilles ont été mises à la disposition du site de Pro-Fil pour être accessibles à un plus large public. Que nos amis suisses en soient chaleureusement remerciés.

Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Pieta de Kim Ki-duk

Corée (C)
Lion d’or à la 69e Mostra de Venise
Un homme collecte pour son « boss » les sommes dues par toute une série de petites gens avec grande brutalité allant parfois jusqu’à rendre infirmes ces débiteurs. Cela jusqu’au jour où une femme se met à le suivre  et l’approcher en prétendant être la mère qui l’aurait abandonné trente ans plus tôt. Dit-elle la vérité ? Contre toute attente, l’homme sans relation ni racine familiale finit par y croire et s’attache peu à peu à cette femme semble-t-il désireuse de se faire pardonner. Le jeune adulte décide de renoncer à son « emploi » et de mener une toute autre vie. Or voilà que sa « mère » est enlevée, peut-être par l’une de ses victimes, ce qu’il ne peut souffrir. Il n’imagine alors pas la vérité à laquelle il devra faire face. Ki-duk tisse ici une histoire d’une violence parfois insoutenable autour d’une reprise inversée de la figure de La Pieta. Tout à la fois, il fait sien la souffrance d’une mère, mais la conduit bien ailleurs que ne la fait la tradition chrétienne. En conséquence, l’Agnus Dei qui accompagne les dernières images de ce film  fort et dérangeant résonne tout autrement qu’espéré.

Serge Molla  

Retour à l'édito

Liste des films traités

parmi les films présentés
  • en compétition (C),
  • dans la sélection Orizzonti (O)
  • et hors compétition (HC)
  • et un documentaire