logo   

Retour vers l'accueil

La Mostra de Venise 2012

Les critiques de Ciné-Feuilles 665, sept.2012

Les articles publiés dans le numéro 665 de la revue suisse Ciné-Feuilles ont été mises à la disposition du site de Pro-Fil pour être accessibles à un plus large public. Que nos amis suisses en soient chaleureusement remerciés.

Pour revenir à la fenêtre précédente, il suffit de fermer celle-ci.


Yema (La mère) de Djamila Sarahoui

Algérie/France (O)
Récit biblique, tragédie grecque… La réalité terrible dépasse parfois la fiction. Quelque part dans le maquis algérien, une femme seule, Ouardia, enterre Tarik, l’un de ses fils, probablement tué par Ali, son frère, membre d’un groupe islamique. Elle survit là à tenter de cultiver son jardin potager sous la surveillance d’un membre dudit groupe, qu’elle progressivement. Un jour, Ali lui apporte un bébé, fils d’une femme morte en coches aimée par les deux frères. Et quelques temps plus tard, Ali revient, sérieusement blessé. La vie reprendra-t-elle le dessus ou les blessures sont-elles trop profondes ? Djamila Sarahoui, qui interprète elle-même Ouardia, fait de chaque plan une nécessité, les mots sont rares, les expressions, les regards, les sons expriment l’essentiel, le drame de la guerre qui déshumanise, qui semble réduire à néant les relations fondamentales. Décor aride pour personnages desséchés par les conflits extérieurs et intérieurs. Un film dur, d’une force peu commune.

Serge Molla  

Retour à l'édito

Liste des films traités

parmi les films présentés
  • en compétition (C),
  • dans la sélection Orizzonti (O)
  • et hors compétition (HC)
  • et un documentaire