logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Locarno 2018

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival


Synopsis :


Une ferme isolée dans le Jura, à l’écart des autres villages. C’est ici que Pauline et Alex ont concrétisé leur rêve d’une vie autosuffisante, en accord avec la nature. Ils sont soudés par leur amour, leur travail et leur idéal. Pour devenir complètement indépendant, le couple veut se mettre à produire sa propre électricité. Samuel, ingénieur pragmatique et insouciant, se présente alors à la ferme pour équiper celle-ci d’une éolienne. Pauline se sent tout de suite attirée par lui et éprouve tout à coup l’étroitesse de sa vie. Ses sentiments pour Samuel ont la violence d’une tempête, venant bouleverser sa vie amoureuse et sa vision du monde.


Bettina Oberli est née en 1972 à Interlaken et a grandi à Samoa. Après des études de réalisation à Zürich, elle réalise Nordwind (2004), plusieurs fois primé, puis Les Mamies ne font pas dans la dentelle (2006), gros succès, Tannöd (2009), Lovely Louise (2013) et le téléfilm Banking (2017).


(Informations du festival)

Le vent tourne

de Bettina Oberli Suisse, France, 2018, 88 min.

Mélanie Thierry et Pierre Deladonchamps © Locarno 2018

Le vent tourne ici dans tous les sens du mot. C’est d’abord celui qui fait tourner l’éolienne, mais le vent tourne aussi pour cette exploitation, qui se veut un modèle écologique, quand les vaches sont atteintes d’un virus et mettent bas des veaux morts-nés. Pauline et Alex cherchent à cacher les faits tant ils se méfient de la médecine. Et le vent tourne dans leur relation quand il fait tourner la tête de Pauline avec l’arrivée du bel ingénieur. Violence du vent, violence des sentiments, l’amour apparaît comme une force de la nature à laquelle on ne résiste pas.

Dans le dossier de presse la réalisatrice raconte qu’elle était touchée par des histoires entendues sur des fermiers qui se sont tués par amour, alors que leurs vies paraissaient si limpides, si bien ordonnées par leur travail. « C’est comme s’ils étaient terrassés par quelque chose plus fort qu’eux. »

Pauline et Alex avaient décidé de vivre leur idéal pour préserver la nature, de vivre en harmonie avec elle – mais la nature génère aussi des tempêtes et des virus…

Voir aussi la rencontre avec Bettina Oberli.

Waltraud Verlaguet

Autres articles en ligne pour ce film :

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact