logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Gardanne 2018

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival


Interprétation : Julie Moulier (Margot), Régis Ribes (Antoine), Louis Arène (Théo), Jacques de Candé (Jérémy), Véronique Dossetto (Sonia), Isabelle Florido (Isabelle), Sandor Funtek (Dylan), Zoé Héran (Salomé), Jade Labeste (Marion), Bruno Lochet (Pierre), Cédric Maruani (Jalil), Estelle Meyer (Leila), Mourad Musset (Raja), Françoise Pinkwasser (Annette), Camille Rutherford (Lisa), François-Michel Van der Rest (Daniel), Abbes Zahmani (César), Emilie Marsh (Alex), Françoise Cadol (mère de Margot), Olivier Pajot (père de Margot)

Nos vies formidables !

Film de Fabienne Godet (France 2018, 1h57)

Dans un petit centre de récupération de l'addiction, une vingtaine de résidents passent quelques semaines à retrouver leur capacité à mener une vie 'normale'. On suit une jeune femme qui arrive, de sa propre volonté comme tous les pensionnaires, découvre en quoi consiste la thérapie, supporte ou se révolte, et semble au final avoir vaincu ses démons.

Ce qui frappe dans cette expérience, c'est la remarquable solidarité dont font preuve les uns envers les autres les résidents, et les relations entre individus et avec le groupe sont le moyen principal par lequel les addicts (alcooliques ou narcodépendants) progressent vers leur liberté. Les thérapeutes veillent à favoriser cela, notamment en entravant si possible la tentation de l'isolement.

Bien entendu, au delà de la satisfaction de voir des personnes (plusieurs, pas toutes) suivre un itinéraire libérateur (jusqu'à quand ?), toute la question est celle du statut d'un tel film : ce n'est pas un documentaire, tous les personnages sont joués par des actrices et acteurs professionnels, sur un canevas écrit par la réalisatrice, psychologue de formation. Elle explique s'être informée avec soin auprès d'une telle communauté, accompagnée par un thérapeute qui joue son propre rôle dans le film ; dans quelle mesure les succès d'une telle thérapie, infiniment marginale actuellement (deux centres en France sur plusieurs centaines d'autres) sont-ils un heureux accident ou la promesse d'un progrès significatif dans la lutte contre les dépendances, il en faudra plus pour le savoir.

Jacques Vercueil

Autres articles en ligne pour ce film :

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact