logo

PROtestants et FILmophiles

Festival de Gardanne 2018

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS



Retour vers la page du festival


Interprétation : Ana Brun (Chela), Margarita Irún (Chiquita), Ana Ivanova (Angy)

Les héritières (Las herederas)

Film de Marcelo Martinessi (Paraguay, Allemagne, Uruguay, Norvège, France, Brésil 2018, 1h35).

Après de nombreuses années passées ensemble Chela et Chiquita, la soixantaine, se chamaillent comme un vieux couple. Elles on dévoré l'héritage familial de Chela et doivent vendre ce qu'il en reste tout en espérant le cacher à leur entourage. Mais Chiquita est envoyée en prison pour dettes et sa compagne, habituée à se laisser diriger dans ses décisions, doit se débrouiller seule.

Un parcours difficile mais courageux vers l'émancipation à un âge ou tout semble accompli, c'est ce que décrit ce film avec une grande tendresse. Chela secoue un joug dont elle ne soupçonnait pas l'existence, et pourtant le découvre singulièrement lourd dès que sa compagne est emprisonnée : handicapée par une affection attentive et enveloppante, elle ne sait plus se débrouiller dans la vie de tous les jours.

Une amie, au courant de ses soucis, lui propose de l'accompagner régulièrement, dans une vieille Mercedes héritée de son père, à ses parties de cartes contre participation aux frais, et exhorte ses connaissances à en faire autant. Chela, sans permis, prend de l'audace, et se lance même sur l'autoroute. Ce combat contre ses angoisses la raffermit et lui ouvre de nouvelles perspectives. La rencontre avec une jeune cliente décomplexée qui la fascine lui procure un regain d'esprit de conquête.

Une intéressante confrontation de deux sociétés, celle des dames âgées et riches, souvent veuves, et celle de la prison pour femmes, la plupart jeunes, exigeantes et quelquefois violentes révèle l'évolution de la population du Paraguay.

La qualité de l'image, la solidarité entre vieilles amies, autant de sujets abordés avec délicatesse par le réalisateur pour un film où l'évocation discrète prime sur le réalisme.

Nicole Vercueil

Autres articles en ligne pour ce film :

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact