Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Française

France  2007

Réalisation :
Réalisation : Souad El Bouhati - Scenario : Souad El Bouhati - Image : Florian Bouchet, Olivier Chambon - Scripte : Nicole Marie - Décors : Jimmy Vansteenkiste - Montage : Josica Jardoya - Musique : PatriceGomis - Production : Jacques Kirsner
Interprétation : Hafria Herzi - Farida Khelfa - Maher Kamoun - Amal Ayouch - Aymer Saidi
Auteur :

Souad El Bouhati est une jeune femme qui, avec « Française », se lance courageusement dans la réalisation.

Résumé :

Une famille d’origine marocaine, qu’on devine vivant en France d’assez longue date, décide de faire le saut et de retrouver le pays natal. Natal pour les adultes, mais pour l’un des enfants du moins, une fille née en France, c’est « une autre paire de manches »…

Analyse :

L’originalité du sujet traité ne peut pas ne pas attirer l’attention et l’intérêt, même si la réalisation pêche parfois par naïveté ou gaucherie. La jeune Sofia, exilée contre son gré dans le pays de ses parents, ne peut se résoudre à ce choix. Son pays, c’est la France, où elle a vécu, enfant brillante et éveillée, de belles années d’enfance. Au Maghreb, elle alterne le travail de la terre auprès de son père « reconverti », et les études dans lesquelles elle voit l’occasion de « préparer son trou", quand elle franchira de nouveau la Méditerranée. Le film, c’est le combat de la jeune fille pour que l’on consente à son retour. Pour échapper aussi à l’existence «formatée» à laquelle elle est promise. Même si, "bénédiction paternelle" aidant, le garçon qui lui fait la cour n’a rien de déplaisant.
L’habileté de la réalisatrice est sans doute de se tenir « à la marge », s’agissant à la fois du retour des parents dont les motivations ne sont guère explicitées, et de l’affection «épidermique» de Sofia pour la France, qui ne donne lieu en rien à un panégyrique incongru. Nous vivons simplement un drame personnel, où les différences de culture ne prêtent en rien à controverse. Sofia parviendra à ses fins, elle qui, passionnée de Baudelaire, a entrepris de traduire en arabe : "Mon enfant, ma sœur, songe à la douceur d’aller là-bas vivre ensemble".... Prémisse peut-être à son insertion professionnelle. La voici arrivée à Paris, immergée dans un quartier qu’on ne distingue guère de certains quartiers de Casablanca ?
Quant à Hafria Herzi, alias Sofia, qui fut la récente héroïne de «La graine et le mulet», voici pour elle une nouvelle occasion d’exprimer un tempérament de feu prometteur.

J. Agulhon