Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

 

      France boutique

                 2003 Pays : France Durée : 01h35

Réalisation : Tonie Marshall
Scénario : Tonie Marshall et Pierre-Erwan Guillaume
Directeur de la photographie : Jean-François Robin
Musique : Pierre Aviat
Interprétation : avec Karin Viard, François Cluzet, Nathalie Baye, Judith Godrèche, Hélène Fillières, Bernard Menez
Auteur : FRANCE BOUTIQUE est le sixième long métrage de Tonie Marshall, après notamment VENUS BEAUTE (INSTITUT) et AU PLUS PRES DU PARADIS. La cinéaste avait déjà filmé Nathalie Baye, Hélène Fillières, François Cluzet et sa mère Micheline Presle. Le scénario est co-signé par Pierre-Erwan Guillaume, scénariste de HAUT LES COEURS ! (avec Karin Viard) et STORMY WEATHER de Solveig Anspach.
Résumé : France et Olivier sont mariés depuis dix ans, ils n'ont pas eu le temps de faire des enfants. Leur bébé c'est leur émission de télé-achat, France Boutique. Ils en sont les présentateurs-vedettes et sont entourés de plusieurs personnages emblématiques : Estelle, présentatrice très sensible aux courants de la mode et un tantinet suiveuse, Yvan, gentil garçon qui n'ose pas faire son coming-out, Marcus, réalisateur, débordant d'enthousiasme pour les formes nouvelles et la découverte de jeunes actrices. Mais ils se répètent, se surprennent moins, jusque dans leur intimité. Quant à l'entreprise, elle accuse un net tassement dans les ventes. Ils trouvent un partenaire, une société de vente sur Internet, dirigée par Sofia, qui n'a qu'un but : les faire chuter pour récupérer leur temps d'antenne.
Analyse : Ne lisez pas les critiques qui font la fine bouche devant ce film. La majorité le compare au succès de "VENUS BEAUTE" et oublie qu'entre les deux il y a eu " AU PLUS PRES DU PARADIS", franchement raté celui-là. De toute façon, cela n'a rien à voir. C'est vrai que la vision du couple en crise François Cluzet- Karin Viard - épatants tous les deux - est rapide et que l'intrigue - la méchante Nathalie Baye voulant s'emparer de l'émission - est mince. Peu importe ; nous on est venu voir un film sans prétention sur le téléachat. Assistée d'acteurs tous excellents, de Bernard Menès - si, si, si - en passant par Judith Godrèche et Micheline Presle - tu es toujours la plus belle des Saintes-Chéries Micheline - Tony Marshall montre, légèrement, comme dans les comédies américaines, comment les choses se passent sur un plateau d'émission de téléachat : le travail que cela représente - beaucoup de temps et de professionnalisme -, les mesquineries, comme partout, avec en plus la dose de glamour cheap de l'univers de la télévision. La réalisatrice n'a rien à démontrer et n'a jamais eu cette prétention. On passe un bon moment. Un film à aller voir avec une copine ; les hommes risquent de s'ennuyer car les histoires d'épilateurs et de tailleurs infroissables vont les agacer très vite.