Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Holy Lola

France 2004 ; durée :  2H08

Réalisation : >Scénario : Tiffany Tavernier et Dominique Sampiero. Réalisation : Bertrand Tavernier. Image : Alain Choquart.  Prod. : Little Bear, Les Films Alain sarde, TF1 Production. Distr. : TFM Distribution.
Interprétation : Jacques Gamblin (Pierre), Isabelle Carré (Géraldine)
Auteur :

On ne présente plus Bertrand Tavernier. Né en 1941, il fut d'abord un remarquable critique cinématographique avant de passer de l'autre côté de la caméra et de s'essayer (avec succès) aux genres les plus divers : le policier avec L'horloger de Saint Paul (1974), la reconstitution historique avec Que la fête commence (1975) ou La fille de d'Artagnan (1994), le récit psychologique avec Un dimanche à la campagne (1984), le thriller avec L'appât  (1995), le film engagé avec  Ca commence aujourd'hui (1999). Et il faudrait encore citer Le juge et l'assassin (1976), Coup de torchon (1981), La vie et rien d'autre (1989)...

Résumé :

Couple stérile, Pierre et Géraldine quittent Aurillac pour  le Cambodge afin d'y trouver un enfant à adopter. Ils s'installent à Phnom Penh, dans un hôtel dont la plupart des clients sont comme eux des Français, candidats à l'adoption, formant une petite communauté unie dans le même projet. Très vite le jeune couple s'aperçoit qu'il a sous-estimé les difficultés à vaincre. Car adopter au Cambodge relève de l'épreuve d'endurance sans balises ni fléchage : pas de liste, pas de piste, pas de procédure. Il faut se débrouiller.  Commencent alors les éprouvantes visites dans les orphelinats et les hôpitaux....

Analyse :

Sans doute le thème majeur du film de Bertrand Tavernier consiste-t-il dans la narration du parcours d'obstacles que constitue la recherche d'un enfant à adopter dans un pays où tout est inconnu, où la misère entraîne la corruption, et où la présence simultanée de nombreux candidats à l'adoption entraîne une sorte de compétition, fréquemment sordide.

Mais à ce thème principal va peu à peu se superposer un autre. Chaque pas en avant de Pierre et Géraldine leur fait découvrir un pays au bord du gouffre dont la réalité, insoutenable, les bouleverse : ici, des enfants atteints par le sida ; là, un estropié à la jambe amputée par l'explosion d'une mine ; plus loin, la visite du musée du génocide khmer, ou le spectacle d'une déchetterie envahi par une foule qui se précipite pour ramasser des ordures fraîchement versées d'une benne ; ailleurs encore, la rencontre d'un médecin qui veut arracher un bébé à sa mère pour le faire adopter : "Elle est trop pauvre pour le nourrir, elle en aura d'autres".

De cette prise de conscience va naître un bouleversement. Si l'adoption d'un enfant reste l'objectif premier du séjour au Cambodge de Pierre et Géraldine, leur confrontation avec la misère va faire d'eux un couple  profondément transformé par ce voyage initiatique dans un pays de la souffrance.

Jean Lods