Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Land of Plenty

Etats-Unis 2003

Réalisation : Wim Wenders ; Scénario : Michael Meredith ; Images : Franz Lustig; Musique originale : Thom § Nackt ; Producteur : Reverse angle, IFC,InDiGent
Interprétation : John Diehl : Paul Jeffries - Michelle Williams : Lana - Richard Edson : Jimmy - Wendell Pierce : Henry
Auteur :

Wim Wenders est né en 1945 en République Fédérale Allemande. Il appartient à cette génération d'hommes et de femmes qui, nés pendant ou juste après la guerre, se voient héritiers malgré eux  de l'Allemagne nazie.   En quête d'une identité vivable et de terre propre pour y planter des racines, Wim Wenders quitte très vite l'Allemagne, pour la France d'abord, puis pour les Etats-Unis. Il s'éprend de cette terre de liberté, de sa musique, de son cinéma. Il est l'auteur de plus de 20 longs métrages, dont "L'ami américain" (1977), "Paris Texas"  (1984), "Les ailes du désir"  (1987), "Buena Vista Social Club"  (1999).

Résumé :

L'après 11 septembre 2001 : Lana, 20 ans, revient à Los Angeles après une longue absence. Profondément croyante, elle s'engage dans une mission protestante  chargée de l'accueil des sans-logis entassés sur les trottoirs de la ville. Elle retrouve son oncle, Paul Jeffries, vétéran du  Vietnam. Celui-ci, dans sa camionnette hérissée d'appareils de surveillance, traque l'étranger, le basané, en qui il voit un terroriste potentiel. Un pakistanais est abattu une nuit dans la rue. Lana et Paul vont mener une enquête ensemble,  mais sur des bases très différentes. Qui a tué Hassan ?

Analyse :

Wim Wenders ne fait pas un film polémique : il aime les Etats-Unis d'amour. Mais à travers les personnages de Lana et de Paul, il dit son affliction devant la confusion qui règne dans ce pays depuis les attentats. De Lana, il fait un ange : venue de "Terre sainte", elle "tombe du ciel" sur l'aéroport de L.A. Lana est dans la fraternité et la compassion à l'égard des étrangers qui peuplent les quartiers misérables de sa ville. Son visage rayonne de candeur et d'innocence, alors que le visage de Paul est creusé de rides, comme ravagé par une souffrance secrète. Paul  est un rescapé de l'enfer du Vietnam. Aujourd'hui, planqué  au fond de sa camionnette, il scrute la ville, à la recherche de terroristes, plein de  suspicion et d'hostilité face à l'étranger. Et pourtant, Wim Wenders les veut protagonistes d'une même histoire : ils appartiennent à la même famille, ils côtoient la même misère. Seul l'éclairage change : le résultat de l'enquête menée sur l'assassinat de Hassan va révéler l'inanité du scénario échafaudé par Paul.  Terrassé par la vérité, ivre de détresse, Paul va connaître son chemin de Damas. Seul le regard bienveillant de Lana peut panser la plaie. A New-york,  face à "Ground Zero",  Lana explique doucement à Paul que  les Etats-Unis ont perdu la considération dont ils bénéficiaient, que tout est à reconstruire, qu'il faut repartir à zéro : un vrai chantier...
On entend la voix douce et éraillée de Leonard Cohen qui chante : "Land of Plenty" , Terre d'abondance... Que sont devenues tes richesses ?

Françoise Lods