Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Sous les bombes

Liban, 2007, 1h35

Réalisation :
Réalisation : Philippe Aractingi ; Scénario : Philippe Aractingi, Michel Léviant : Images : Nidal Abdel Khalek ; Son : Mouhab Chanesaz ; Musiques originales : René Aubry et Lazare Boghossian
Interprétation :

Nada Abou Farhat, Georges Khabbaz, Rawya El Chab, Bshara Atallah

Auteur :

Philippe Aractingi est libanais. Il a 42 ans. Scénariste, réalisateur, producteur. Après quelques court-métrages et des documentaires, il réalise en 2005 "Bosta l'autobus". Il a écrit "Les mères à l'épreuve du Liban" chez L'Harmattan. Toute son oeuvre parle de son pays.

Résumé :

Juillet 2006. La guerre éclate sur le sol libanais, entre Israël et Hezbollah. Zaina arrive à Beyrouth le jour où un cessez-le-feu met fin à 33 jours de bombardements intensifs. Elle n'a aucune nouvelle de Karim, son fils, qu'elle a envoyé dans le sud, en vacances chez sa soeur. Folle d'inquiétude, elle tente de rejoindre son enfant...

Analyse :

Cette fiction nous fait entrer, mieux qu'un documentaire, dans la tragédie de cette guerre. Tourné en grande partie pendant les événements eux-même, le film nous restitue avec beaucoup de vérité la gamme d'émotions que l'on peut ressentir lors de bombardements. Ayant déjà réalisé de nombreux documentaires sur des sujets aussi brûlants, Philippe Aractingi en avait vu les limites. En introduisant cette quête d'une mère à la recherche de son enfant disparu il nous permet d'entrer de manière beaucoup plus intense dans la psychologie de certains personnages. Celui de Zeina est particulièrement intéressant : partie du Liban pour suivre son mari à Dubaï, elle retrouve son pays avec une sorte d'extériorité d'abord, puis une connivence, qui nous introduit peu à peu au coeur même de la population. Cette évolution est bien traduite par le changement vestimentaire qu'elle choisit et assume. Les relations entre les différentes communautés se jouent sous nos yeux à travers ses relations avec Tony, le seul chauffeur de taxi qui ait accepté de la conduire vers le Sud. Lui aussi vient du Sud mais un Sud différent, puisque le sien, chrétien, a, dans la passé, coopéré avec Israël quand celui de Zeina s'est radicalisé à travers le Hezbollah.
"Sous les bombes" ne cherche pas à nous restituer l'histoire de cette guerre dans son objectivité (malgré de nombreuses scènes de bombardements tournées en direct), mais nous raconte l'expérience humaine de ceux qui la subissent.

Maguy Chailley